28/09/2008

TSR = Télévision du Soviet Romand

Dimanche 28 septembre 2008 Vernier, deuxième ville du canton de Genève connait enfin son troisième Magistrat de l'Exécutif Communal.

 

 

 

Les citoyennes et citoyens de Vernier ont non seulement confirmé leur vote de 2007 mais ils l’ont renforcé.

 

 

 

Cette victoire de Thierry CERUTTI est aussi celle de son parti, le MCG.

 

 

Vu les vicissitudes de ce scrutin qui ont été provoquées par les partis qui ont à nouveau été défaits par la seule sanction qui vaille dans une démocratie, celle des urnes, il est totalement inadmissible que les deux médias nationaux de langue française, à savoir la radio suisse romande et la télévision suisse romande ait totalement passé ce résultat sous silence.

 

 

 

Ces deux sociétés sont au bénéfice d’une concession dont l’un des piliers est une information impartiale ont non seulement commis une très grave faute professionnelle qui mérite d’être sanctionnée mais encore ont-elles montré une partialité politique qui est de nature à très sérieusement remettre en question cette concession générale.

 

 

 

Que les membres des rédactions de la TSR et de la RSR n’aiment pas le MCG ne peut qu’être une choix personnel mais celui-ci n’existe pas dans leur rôle de journalistes salariés d’une chaîne nationale au bénéfice d’une concession publique financée par la régale.

 

 

Il en va des journalistes comme des juges, s’ils veulent être honnêtes dans leurs approches, ils doivent être impartiaux. Les citoyens ont donné tort aux juges qui, dans cette affaire, ont cru opportun de faire de la politique.

 

 

 

Il appartient aux auditeurs et aux téléspectateurs de s’élever contre cette nouvelle déviance des médias officiels.

 

 

Une fois de plus on doit se résoudre à constater que lorsqu’un groupe de personnes se met à déranger des intérêts personnels et ou à remettre en question des pratiques, parfois déviantes, la seule réponse que peuvent leur apporter les médiocres c’est la médisance. Quelle soit verbale ou, comme cela a été le cas ce soir, par le silence.

 

 

L’une et l’autre de ces approches sont contraires à l’éthique et je crois bien que la prochaine fois qu’un journaliste de l’une ou de l’autre de ces chaînes utilisera ce terme,  il ne sera pas cru ni crédible.

 

 

Pour ce qui concerne le MCG, aussi bien sa direction que ses militants savent que désormais ils peuvent remporter des victoires significatives seuls contre tous. Que cela plaise ou non aux juges et/ou aux journalistes.

PATRICK-E. DIMIER

Responsable de la liste No 9 MCG

Membre du Bureau directeur du MCG

21:24 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.