20/10/2008

LE TRAVAIL COMMENCE AUJOURD’HUI

C

 

Permettez-moi avant toute autre considération de remercier très chaleureusement celles et ceux qui nous ont fait l’honneur de leur confiance.

Au lendemain de l’élection nous voilà au pied du mur et nous sommes tous contraints de vous soumettre, d’ici à 2012, un projet de Constitution qui saura rassembler vos espérances.

 

Au-delà des grandes intentions et des poncifs, il va falloir trouver des lignes directrices afin de construire, par-dessus nos divergences et dans le respect mutuel, une constitution qui soit digne de la confiance que les Genevois ont placée en nous.

 

Le Souverain a décidé de placer la No 9MCG en position de pivot. C’est une lourde responsabilité que celle-ci et c’est donc avec un soin tout particulier que nous apporterons notre pierre à la construction de l’édifice constitutionnel qui régira, pour de nombreuses décennies, notre République.

 

Nous nous réjouissons de commencer ce travail à la fois passionnant et délicat puisqu’il faudra aller à la recherche de consensus qui sont, en l’état et au vu de certaines déclarations, loin d’être acquis.

 

Les élus MCG s’engagent à tenir les Genevois informés de leurs travaux, propositions et suggestions, notamment sous la forme de questionnement, afin que nos prises de position soient les plus proches de vos préoccupations.

 

Je pense en particulier à quatre thèmes qui nous sont chers :

 

1)      le droit à l’autodétermination, qui est fondamental pour tout Peuple Souverain.

2)      le droit opposable au logement pour permettre aux Genevois qui le veulent d’habiter à Genève et non pas les contraindre à émigrer

3)      l’initiative destitutive pour permettre aux Genevois de renvoyer un gouvernement qui ne respecterait pas ses engagements ou ne respecterait pas la loi.

4)      Instaurer une réelle Cour des Comptes, totalement indépendante et sans attaches politiques, munie d’un pouvoir de coercition lorsqu’elle constate des irrégularités et les sanctionner en dehors de toute contingence politique.

 

Au plaisir de vous lire ici ou sur notre site www.mouvementchangergeneve.ch

 

A très bientôt, avec mes remerciements réitérés.

 

 

Patrick-E. DIMIER    

 

16:08 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook | | | |

Commentaires

La No 9MCG est placé en position de pivot; les 4 élus sauront respecter leur principe éthique, ni "gauche-ni droite", c'est-à-dire hors clivage, hors dogme idéologique.

Marie-Thérèse Engelberts, proposée pour le triumvira? Quelle magnifique idée!

Écrit par : Micheline Pace | 20/10/2008

Cher Monsieur,
Cher Monsieur,
J'aimerais bien savoir ce que vous reprochez à la Cour des comptes pour vouloir déjà la réformer ?
J'ai eu l'occasion de l'auditionner à plusieurs reprises (avec votre collègue Claude Jeanneret) soit pour les comptes soit pour le budget et j'ai pu constater la très grande indépendance des magistrats tant à l'égard du pouvoir législatif que du pouvoir exécutif. De plus j'ai lu tous les rapports qu'elle a rendus : ils sont tous d'excellente facture.
avec mes meilleurs messages

Pierre Losio
député

Écrit par : Pierre Losio | 20/10/2008

Cher Patrick,

Tout d'abord, je tiens à te féliciter pour ton élection.

À la lecture de cette note, toutefois, je suis quelque peu perplexe quant au droit opposable au logement. J'avais cru lire, ou entendre, quelque part que ton modèle idéal de constitution était celle des Etats-Unis d'Amérique dans sa version originelle. Or, pour cette Constitution, presque parfaite, l'objectif des rédacteurs étaient simples: protéger les citoyens de l'Etat.

En créant un droit opposable au logement - à l'instar de n'importe quel droit dit social - l'Etat n'est plus considéré comme la menace des libertés individuelles; au contraire, l'atteinte aux libertés individuelles est encouragée pour permettre à l'Etat et à ses agents de réaliser certains objectifs.

Amitiés

Écrit par : Blaise-Alexandre Le Comte | 20/10/2008

Félicitations et bon courage et bonne chance dans l'avancement de votre travail.
Puisse la réforme reposer pour une fois sur le coeur. Puisse les solutions en être et ne pas créer, pour une fois, plus de complications. En un mot ; simplicité.

Espérons que je me trompe, lorsque je dis que seules des vraies femmes (entendez par là, des mères de famille, des femmes à l'esprit maternelles, dignes, emprunte d'une certaines pudeurs ou chastetés comme vous voulez, courageuses, protectrices, aimantes et bienveillante pour l'ensemble de la collectivité, dans le sens du partage équitable pour les besoins de chacun) peuvent nous gouverner.

Sinon et sans ces quelques qualités de base, je crains que nous tournions en rond encore un moment, sauf si les événements qui échappent aux hommes, les poussent à se tourner enfin vers une politique sans ego et sans égoïsme.

Pour vous connaître, je vous fais confiance et me réjouis de vous voir à l'oeuvre.

Bon travail

Avec mes meilleures messages,
Isabelle

Écrit par : Isabelle | 20/10/2008

@Blaise-Alexandre Le Comte:
Ma vision de l'opposabilité du droit au logement vise précisément à contraindre l'Etat et ses agences à ne pas pouvoir entraver la construction de nouveaux logements et permettre aux Genevois de vivre sur LEUR territoire.

Cette opposabilité-là vise à réduire à néant toutes les entraves mise en place par les marxistes éclairés qui ont verrouillé la construction et la réalisation de logements dans le seul but d'accroitre leur "base électorale"!

Rien que de la liberté toute la liberté!

Bien cordialement à toi,
Patrick

Écrit par : Patrick Dimier | 21/10/2008

Les commentaires sont fermés.