10/02/2009

HOLD-UP REUSSI

Au Risque d’être accusé d’avoir une guerre de retard par Pascal Décaillet, je souhaite revenir sur le vote du week-end dernier. Non point sous l’angle du OUI et/ou du NON, mais en ce qu’il contient de perte de la souveraineté du Peuple .

Le résultat est ce qu’il est, le Peuple à toujours raison.  il est non seulement vain d’y revenir mais c’est inutile.

Vox populi vox dei, c’est simple, c’est clair, c’est impératif. Il n’y a que quelques marxistes attardés pour le contester et dans leur sillage quelques uluberlus qui prétendre dire au Peuple ce qu’est son Droit. Le Suverain de Nidwald l'appris à ses dépens.


En revanche, ce qui mérite d’être analysé c’est la perte de pouvoir du Souverain que ce hold-up contient.

Il ne fait aucun doute que si quelqu’un s’était aventuré à vouloir présenter une initiative comportant les deux objets soumis à notre vote ce dimanche, celle-ci aurait été déclarée irrecevable pour manque d’unité de matière.

Or qu’ont fait les chambres (qui sont définitivement plus à coucher qu’à réfléchir) si ce n’est mélanger deux sujets qui ne devaient pas l’être

Les mandataires ont donc violés sans vergogne des règles qu'ils appliquent à leur mandant.

Une fois encore, ce n’est pas le résultat qui est ici discuté mais ce qui l’a permis.

Notre démocratie est tout simplement morte si le système autorise de telles pratiques.

Il faut reconnaître au Conseil fédéral qu’il était opposé à cet amalgame et il ne saurait être ici question de lui jeter quelque pierre que ce soit. Ses Membres ont mené une campagne sur le fond, elle a été conduite dans les limites que permet l'exercice du pouvoir. Rien à dire.

En revanche ce qui est bien plus grave, c'est que les auteurs de ce réel coup d’Etat sont ceux-là même qui ont été envoyés à Berne pour défendre « Le Peuple ».

Leurs manigances en disent long sur leur respect des Institutions. Celles-ci sont définitivement aux mains de puissants lobbies. Il suffit de constater les moyens mis en oeuvre pour s'en convaincre.

En réalité ces gens sont des abuseurs publics qui ont construit un échafaudage politique destiné à prendre l'ascendant sur leur Peuple et le déposséder de sa suprêm autorité.

Bravo Mesdames et Messieurs, votre hold-up a réussi. Malheureusement, il marque la fin de l’époque où les élus étaient au service du Peuple et ouvre la porte à toutes les dérives électoralistes puisque vous vous êtes permis ce que vous auriez refusé à vos mandants.


Non point pour le résultat sorti des urnes mais en raison de ce hold-up, ce dimanche est à marquer d’une pierre noire.

16:26 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | |

Commentaires

cher Monsieur,
Croyez-vous sincèrement que les votants de ce week-end se poser les mêmes questions que vous?

Je crois que les lobby que vous dénoncez leur ont suffisamment fichu la frousse pour qu'ils votent comme des moutons.....de toutes les couleurs, sauf noir bien entendu.

Même les partis dit de gauche ont plongé dans la psychose alors si vous croyez qu'ils s'occupent de l'"unité de matière" vous êtes un doux rêveur!

vos pensées volent bien trop haut pour tout ce petit monde qui ronronne au coin des poëles bernois.

Écrit par : Jacques Mira | 10/02/2009

Pourquoi faites vous vos analyses toujours pertinentes, après les consultations? Avez-vous de la peine à être en opposition au courant général?

C'est assez dommage car vous êtes généralement dans le juste, mise à part votre cohabitation avec il Signore S. qui ne cadre pas avec votre esprit plutôt analytique que destructeur du gominé d'Onex.

Franchement je vous voyait plus proche de milieux intellectuels. Il est vrai que comme Serge B. les libéraux des coulisses ne vous ont pas épargné, ceci explique certainement cela non?

Écrit par : François Bertrand | 12/02/2009

Les commentaires sont fermés.