01/10/2012

RESOLUMENT OUI

Les négationnistes sont à l'oeuvre et comme dans d'autres lieux et d'autres circonstances, ils n'hésitent pas à user et abuser de l'art du mensonge. Fussions-nous dans le domaine commerciale qu'ils seraient attqués pour publicité mensongère. Nous sommes dans le débat politique et c'est donc en démontant les contre-vérités d'une propagande qui n'a rien à envier à une plus ancienne.


Le premier exemple de cette propagande, peu reluisante, je prendrai celle qui ose prétendre que la chasse serait réintroduite à la sauvette par ce projet.

l'article 162 est très clair et ne laisse place à aucune interprétation:

LA CHASSE AUX MAMMIFERES ET AUX OISEAUX EST INTERDITE!

oser prétendre le contraire est malhonnête.

Actuellement les tirs de régulation de la faune ont lieu de nuit et avec des phares qui éblouissent les animaux qui seront abattus. C'est cela que veulent maintenir nos adversaires qui s'élèvent en chantres de la sauvegarde de la nature et de la faune sauvage!

En termes clairs, ils soutiennent les tirs tout en publiant des images chocs qui laissent accroire le contraire, un bel exemple de manipulation de l'opinion publique, comme d'autres en d'autres temps.

Si on doit tirer quelque chose c'est bien la chasse!

17:22 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Vous êtes décidément bien naïf cher Monsieur! Si vous pensiez que les adversaires du progrès sont des gens honnêtes, vous ne pouviez que vous tromper. Il suffit de regarder les photos publiées sur leurs blogs et vous aurez tout compris.
Ne serait-ce les représentants du groupe SolidaritéS dont peu se souviennent qu'ils ont adapté le résultat des urnes à leur vision du monde soit pas très démocratique.
Il est scandaleux que la presse se fasse complice de ces manoeuvres, mais il est vrai que la presse est elle aussi à l'image des politiciens qui nous gouvernent!

Bonne chance je voterai OUI non par conviction mais parce que votre travail fait avancer le schmilbick comme dirait Coluche!

Écrit par : G. Maloku | 02/10/2012

Les commentaires sont fermés.