14/10/2012

MERCI D'AVOIR RESOLUMENT DIT OUI!

Certains caciques n'ont pas tardé à sortir du bois en critiquant cette nouvelle constitution, y compris parmi ceux qui ont eu à la gouverner avec des fortunes aussi diverses que('a)variées!

Toujours est-il que le Souverain, décidément d'une constance remarquable, nous a fait confiance et a suivi notre invitation à soutenir ce projet de constitution qui est devenu, ce 14 octobre 2012 la nouvelle constitution de la République de Genève, canton suisse, Etat fondé sur la démocratie, la liberté, la justice, la responsabilité et la solidarité.

 


Ce soir je souhaite remercier tout particulièrement celles et ceux des autres groupes qui ont permis d'atteindre ce résultat car il ouvre la voie à une façon de pratiquer autrement que par invectives et coups bas.

A titre personnel, cet aspect de la pratique politique est non seulement porteur d'avenir mais aussi de solutions pragmatiques et loyales qui permettent à nos mandants, c'est à dire nos électeurs, de se reconnaître dans l'accomplissement des tâches qu'ils nous sont confiées, assurer la meilleure qualité de vie possible à celles et ceux qui vivent à Genève.

Je tiens aussi à remercier celles et ceux qui m'ont fait confiance en m'élisant à la Constituante en 2008 sur la base du livre que j'ai publié en 2005 avec mon ami Franck FERRIER, trop tôt disparu. Ce livre constituait la base de notre programme. Nous n'avons jamais dévié de la ligne tracée en commun, à l'exception de la chambre de Communes qui aurait pourtant permis de rééquilibrer les relations (parfois incestueuses) ville/Etat et Ville/autres communes. Cette tache était au-dessus de nos forces vu la coalition d'intérêts personnels touchés par une telle perspective.

Les aléas de la compréhension des arcanes de la politique ont conduit certain de mes "amis politiques" à changer de cap, ce n'est pas grave, cela fait partie du débat démocratique. Ce soir il ne doit y avoir qu'un seul vainqueur, le Souverain. Il nous a confié un nouveau mandat impicite du fait de son OUI, celui de réaliser la mise en place de cette nouvelle constitution au cours de la prochaine légistlature.

C'est sans état d'âme ni aucun sentiment de rancune qu'il va falloir réaliser la volonté du Peuple. Une mission formidable et très enthousiasmante attend celles et ceux des constituants qui se lanceront dans cette nouvelle aventure. J'espère que le même code de conduite que celui mis en place à la constituante pourra se réaliser au Parlement sur cette thématique de sorte qu'effectivement, à Genève, la politique soit tournée vers les réalisations et non plus les entraves!

Merci encore à toutes et tous pour vos messages et vos SMS tout au long de cette difficile campagne dont l'issue est au-delà de mes pronostics les plus hardis!

Cordialement,

Patrick-E. DIMIER

19:21 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Bravo Monsieur,
Vous y êtes pour beaucoup!

Je vous avoue ne pas comprendre la position du MCG qui devrait être plutôt heureux de vous avoir dans ses rangs!

Je le comprends d'autant moins que cette constitution n'est ni de gauche ni de droite, pure MCG!

Monsieur Stauffer devrait apprendre à calculer politiquement car la majoritaire qui lui faisait dire NON est en fait une réelle chance d'accéder au conseil d'Etat, pour le MCG s'entend, peut-être pas pour lui. Mais j'ai toujours voté pour lui précisément parce qu'il n'était pas comme les autres. Là franchement il baisse dans mon estime car il se l'est jouée ultra perso.
Merci de ne pas avoir cédé, vous êtes décidément un atypique de la politique!
Idéalement vous devriez aller au Grand Conseil pour la faire appliquer, si vous y allez, il y aura bien des gens derrière vous, votre détermination a prouvé qu'on peut vous faire confiance!

Écrit par : jean-jacques Petitpierre | 14/10/2012

Les commentaires sont fermés.