29/01/2013

MERCI M. Philippe BENDER

Je tiens à remercier Monsieur Philippe Bender qui était l'invité de la rédaction de la RTS le 28 janvier dans le journal du matin.

Merci d'avoir si bien rappelé ce qu'est la Suisse, comment elle s'est construite et surtout comment elle peut survire dans une monde aussi complexe que celui dans lequel nous vivons.


 

Eh OUI, il n'y a guère que les jacobins, soit la gauche dogmatique, qui peuvent critiquer notre système. La raison en est assez simple. Pour les jacobins les citoyens doivent suivre, comme des moutons, les ordres venus du haut (pour autant que cet adjectif soit pertinent dans le cas d’espèce).

 

Monsieur Bender a raison de rappeler que la tendance actuelle de cette pseudo élite politique, par ailleurs incapable de respecter ses engagements électoraux, vise à faire accroire que notre système est dépassé et désuet. Pour ces gens, il faudrait qu'on pense à Lugano comme à Bâle ou encore à Glaris comme à Genève.

 

Si la Suisse réussi et a toujours réussi à sortir son épingle du jeu c'est précisément en raison de l'exceptionnelle flexibilité du modèle. Ce qu'oublient les jacobins c'est qu'une Suisse sur le modèle français n'a strictement aucune chance de survie.

 

Il ne reste donc qu'à penser que leur but ultime serait la destruction  de ce pays.

 

Je n'ose franchir le pas car j'embarquerais Monsieur Pierre-Yves Maillard dans la tourmente et j'ai bien trop de respect pour lui et je ne peux penser que tel serait son funeste dessein.

 

Merci Monsieur Bender d'avoir rappelé, avec votre réalisme, que la Suisse n'est pas qu'un repère à BoBos urbains. Qu'il y a dans ce pays des concitoyens qui triment dur et qui n'accumulent pas des salaires à faire pâlir Monsieur Moscovici en personne.

 

Merci enfin d'avoir rappelé l'importance du brassage linguistique et l'extrême danger qui guette la Suisse à force de penser que la langue de l'autre est sans importance.

 

D'ailleurs les coups de buttoirs qu'assènent les adversaires de l'armée visent, dans le même temps, la destruction de la cohérence de notre système. Ils savent très bien que la fonction la plus essentielle de l’armée en Suisse est surtout de permettre à ses citoyens de cohabiter et se réunir autour d’un objectif unique la défense du pays.

 

Je ne sais pas si nos conseillers fédéraux ont écouté cette émission. Je l'espère car le pitoyable spectacle qu'ils nous ont offert récemment, en ne cessant de lâcher du lest, laisse augurer du pire. Une Suisse forte est une Suisse qui sait porter haut son modèle et le défendre avec force. Pas une équipe de nains de jardins qui se laisse charmer par Blanche Neige.

 

Napoléon ne disait-il pas : "Les hommes au combat ne suivent que les chefs qui se battent, jamais ceux qui ploient".

 

 

lien vers l'émission:

http://www.rts.ch/la-1ere/programmes/l-invite-du-journal/http://www.rts.ch/la-1ere/programmes/l-invite-du-journal/4

13:15 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Pas mal pour une indépendantiste!

Écrit par : calvin | 29/01/2013

J'ai aussi beaucoup apprécié l'intervention de Philippe Bender, par ailleurs mon caporal lors de mon école de recrue, à propos d'armée...

Écrit par : Géo | 29/01/2013

Les commentaires sont fermés.