04/03/2013

POURQUOI IL NE FAUT JAMAIS ADHERER à L’EUROPE

 

Nous voilà au lendemain de l’un de ces rendez-vous d’urnes que je veux voir mes petits-enfants et savoir que leurs enfants pouvoir vivre.

Coup sur coup, deux citoyens militant et milicien, remportent des succès de consultations qu’aucun des gouvernants de nos voisins n’est en mesure de connaître malgré la débauche de moyens dont ils disposent les uns et les autres.


 

Cette joie profonde et intense d’avoir participé à la décision et d’être , l’espace d’une instant, celui où l’on rempli son devoir de citoyen, gouvernant n’a pas de prix et ne saurait être perdue sous aucun prétexte.

Alors que l’économie et son allié objectif, le gouvernement fédéral, ont investi des sommes colossales, voilà Thomas Minder qui, à l’instar de Franz Weber il y a un an, remporte un combat de titans.

Dans le même rendez-vous, une association remporte, à Genève, un scrutin contre toute attente raisonnable par la seule grâce du mécontentement du Peuple à l’égard d’une politique aussi absurde qu’inefficace. C’est tout simplement bluffant.

Comme si cela ne suffisait pas, un autre Peuple SOUVERAIN, celui du Valais, propulse un challenger au rang de premier de classe et remet un donneur de leçon à sa place, parmi les gravas des urnes.

Une telle joie et un tel sentiment d’être acteur, nos voisins européens en sont cruellement privés. Au lieu de cela ils assistent, impuissants, au démantèlement de l’Etat social, à la liquéfaction des Institutions. Tout cela par la grâce d’une médiocratie omnipotente aux mains de personnes autant faites pour gouverner que El-Assad pour assurer la défense des droits humains, c’est dire !

 

Pour rien au monde les Suisses ne perdront le privilège de pouvoir être aux commandes de leur pays.

Certes, il ne faut pas avoir de notre démocratie une vision totalement naïve, notamment par le biais des bilatérales. Il n’en demeure pas moins que le simple fait de penser que je pourrais être dépossédé des privilèges de ce week-end me rend tout processus d’adhésion insupportable.

Merci à tous ceux qui se sont exprimés, quel que fut le vote, d’avoir permis à notre démocratie d’être un modèle que l’Europe entière nous envie, à commencer par celles et ceux qui sont montrés du doigt alors qu’ils n’y sont pour rien puisque seule l’incompétence de leurs gouvernants est en cause.

Je regrette que Monsieur Stéphane Hessel n’ait pas vécu quelques jours de plus pour voir ces résultats. Ils sont dans la droite ligne de sa pensée, l’application pratique en plus ! Les Suisse ne se sont pas seulement indignés, ils ont fait en sorte que cette indignation se traduise dans les faits, pacifiquement mais fermement.

Le 3 mars 2013 au soir, j’étais très fier d’être suisse, ce qui n’est pas toujours le cas, notamment lorsque celles et ceux qui prétendent nous gouverner se laissent marcher dessus comme des tapis percés à défaut de persans !

16:55 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | | | |

Commentaires

EN lisant la Julie de ce matin, j'ai appris que la dame en question admet avoir un problème d'image. Pour moi elle n'a ni image ni son!

Écrit par : G. Duboulot | 05/03/2013

Se sentir suisse ça doit faire drôle pour un indépendantiste comme vous!

Cela dit je partage votre analyse et à propos de Genève, je trouve plutôt cocasse que l'AVIVO qui est conduite par un vieux briscard et un troupeau de râleurs patentés (il suffit de regarder Pierre Gauthier sur Lémand Bleu pour s'en convaincre) aie réussi à damer le pion de l'écolo de service!

D'ailleurs je pense qu'il ne reste plus que les intégristes verts pour la soutenir. Ceux qui ont encore un minimum de carburant dans la cervelle ont compris qu'elle n'a aucune chance en octobre.

Malheureusement la nouvelle constitution va donner à ce parti la possibilité de la retirer entre les deux tours, comme le PLR en Valais avec Varone.

Bien dommage car un vert ça suffit merci!

Écrit par : Simon Carvalho | 05/03/2013

Vous êtes plutôt cruel avec Mme Kunzler car vous oubliez qu'elle gère l'héritage du "père vert ou pervers" Cramer.

Le plus taré de tous c'est lui.
Même si l'incompétence de Kunzler n'arrange rien, les dérapages les plus cyniques sont ceux de son prédécesseur qui est un manipulateur malhonnête.

Sa seule chance est de pouvoir compter sur le vote des maraichers de l'Aïre.

Toute la zone Perly/Lully et compagnie lui assure son siège.

Ils doivent bien s'y retrouver pour être autant inféodés à ce type. Ce qui est certain c'est qu'il ne doit pas aller souvent dans leurs serres, car je crois pas que ça soit bio! Mais ils ont de bonnes caves!

Écrit par : John Lerond | 05/03/2013

Pourriez-vous éclairer ma lanterne et m'expliquer en quoi une hypothétique appartenance à l'Union européenne nous aurait empêcher de voter sur un subside additionnel aux personnes agées (ou aux fonctionnaires)?
sekant

On ne vous aurait tout simplement pas demandé votre avis!
P.Dimier

Écrit par : sekant | 05/03/2013

Les commentaires sont fermés.