08/05/2013

L'ARROGANCE FRANCAISE

 

Je reproduis ci-dessous le billet du conseiller national Fati Derder que je remercie au passage de l'avoir publié.

 

Si vous y ajoutez la déclaration de l'ineffable Moscovici qui a osé dire qu'entre terme de fiscalité avec la Suisse il faudra faire preuve de plus de pédagogie, vous aurez compris l'étendue de cette suffisance et la profondeur abyssale de la mécréance de cette classe politique française qui, à elle seule, justifie que nous suspendions toute discussion fiscale avec ce pays.

 

Pour cela il faut du courage est c'est malheureusement la denrée la plus rare au conseil fédéral actuel.

 

 


 

On comprend à la lecture ce qu'est cette politique professionnelle française.

 

Elle est faite de certitudes sans racines sur le réel, de théories dont même le prof Tournesol n'aurait osé échafauder les prémisses et d'une arrogance qui n'a pas changé depuis 1945 où certains, qui avaient honteusement collaboré, avaient, opportunément rejoint le Général et revendiquaient la victoire et pour finir à la tête de l'Etat non sans passer par l'Observatoire, la francisque à la main.

 

Il y a bien loin du "moi président" de 2012 à la réalité de 2013, même si les socialistes font leur beurre de ce dernier tango. Comme la France politique  de 40, celle  de Hollande a un encéphalogramme plat.

 

Mieux ou pire, cette France là procède à un retour à l'ère pré 1789 dans laquelle plus on "mélanche" plus on se monte le bourg et finir pomme.

 

Non seulement c'est effrayant de bêtise mais c'est surtout la démonstration que cette France-là n'a plus d'autre issue que de tenter d'entrainer ses voisins dans la débâcle. Le drame est que cette fois-ci non seulement il n'y a plus De Gaulle, mais il n'y a personne dans le personnel politique présent sur l'échiquier politique capable d'appeler au sursaut démocratique indispensable pour sortir de l'impasse.

 

Les girondins d'aujourd'hui sont embourbés dans une vision nauséabonde des rappprots entre Etats et les Montagnards ont le cerveau congelé dans les cîmes de leurs chimères.

 

C'est bien pour ces raisons que l'attitude du conseil fédéral qui, tel le laquais est allé à Canossa expier une faute totalement imaginaire et qui n'existe que dans la cervelle de gens dévorés par la jalousie de notre réussite.

 

Avec de genre d'attitude, l'Exécutif fédéral est en train de faire passer la Suisse du rang de pays juridiquement stable à celui de pays juridiquement dangereux.

 

C'est aussi intolérable que l'arrogance des politiciens français.

 

Mais il est vrai que l'arrogance est souvent fille de l'incompétence et sœur de l'ignorance!

 

 

17:25 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |

Commentaires

si on y ajoute l'attaque frontale de la députée de haute savoie contre les genevois qui ont une résidence secondaire en France, on a une vision claire de ce que pensent ces vautours.

Voilà qui vient renforcer les thèses du MCG. Oser venir dire que ces genevois ne paient pas assez d’impôts en France alors que si le chômage dans son département est aussi bas c'est grâce à la prospérité de Genève on comprend celles et ceux qui ne veulent plus entendre parler des français dans les administrations genevoises. Stauffer à raison, ASSEZ!

C'est même à souhaiter que 2 MCG entrent au conseil d'Etat, il faut bien ça pour remettre de l'ordre dans la boutique après 12 longues années de Unger/Beer & Co.
Ces deux MCG feront de toute façon mieux de Rochat et Kunzler. C'est pas beaucoup me direz-vous mais c'est déjà ça!

Écrit par : G Dubouloz | 08/05/2013

Les commentaires sont fermés.