23/04/2014

TELL EST FEERIQUE

Plus sérieusement, l'avenir des transports dans l’agglomération genevoise n'est-il pas en l'air.

Je suis très heureux que l'idée géniale de Guy-Olivier SEGOND de relier la périphérie au centre ville par les airs reprenne vigueur (à défaut de refaire surface!)

Imaginée lors de travaux préparatoires de l'expo nationale prévue à Genève en 1998, la ligne téléphérique reliait Bardonnex à la région de Carouge.


 

Pourquoi ne pas reprendre ce concept et prévoir un vrai réseau de transport aérien. Les deux gros axes qui nous posent problème et qui ne seront pas desservis par le CEVA sont celui permettant la traversée de la rade et précisément l'axe Sud soit en gros Plainpalais-Bardonnex.

 

Imaginez une liaison Parc des Eaux-Vives, ou si elle se réalise Plage des Eaux-Vives Palais des Nations avec un prolongement vers Palexpo/Aéroport. On pourrait mê imaginer une ligne qui parte du P+R de Sous-Moulin et qui finisse à Cointrin. Voilà une façon autrement plus intelligente et plus écologique de diversifier les modes de transports que des P+R situés en France et payés par les Genevois!!!

 

Si vous y ajoutez qu'une telle installation deviendra rapidement une curiosité touristique, on comprend très vite son intérêt.

 

En résumé, une telle installation réuni les atouts majeurs suivants:

 

Emprise au sol insignifiante (notamment par rapport aux trams), coûts d’exploitation et pollution très faibles, coût de réalisation sans commune mesure avec un tunnel ou des lignes ferrées type tramway. Mais par dessus tout une vitesse d'exploitation sans pareil puisque sans entrave.

 

Si maintenant on prend le deuxième axe, celui prévu à l'origine par GOS reliant le Sud de l'agglomération au centre, vous retrouvez les stations de transbordement, sur la ligne, rendant les changements simples et efficaces. Imaginons même un départ se situant dans l'immédiate proximité de St Julien, une première station à Plan-les-Ouates, une seconde à Bachet qui deviendrait un véritable noeud d'échange permettant de se rendre au centre-ville comme sur la rive droite dans un temps record. Si vous y ajoutez qu’à cette station les usagers pourraient même prendre le train vu la proximité du CEVA, vous avez là une plateforme de transfert majeure.

 

Une fois encore, l'investissement nécessaire entre une telle ligne et une nouvelle ligne de trams reliant Bachet à St Julien est sans commune mesure. Sans parler de la rapidité de réalisation.

 

Encore une fois merci à celles et ceux qui ont relancé ce magnifique projet "GOS" qui lui s'inscrivait dans la réalisation d'une manifestation qui aurait eut un toute autre "gueule" que Expo 02 ! Mais il fallait donner un Neuchâtel un lot de consolation suite au renoncement de Francis Matthey au Conseil fédéral, ainsi va la politique en Suisse.

 

16:14 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Entièrement d'accord ! Mais il en faudra de l'énergie pour convaincre les réticents de se lancer dans un projet aussi novateur. L'inertie est telle que toute innovation est vouée aux gémonies en raison d'un attachement viscéral au principe "on ne touche pas à ceci" "......à cela non plus !". Les habitants de ce canton ont pour nombre d'entre eux parcourus le monde, se sont faits photographier devant force ponts et autres gratte-ciel, tunnel ou autre réalisation moderne et audacieuse, mais une fois rentré chez eux ils sont surtout d'accord de ne surtout apporter aucune nouveauté dans cette région ! Contradiction que la réalisation d'un tel projet pourrait vaincre. C'est ce que je souhaite.

Écrit par : uranus2011 | 23/04/2014

Effectivement, l'idée du transport aérien à Genève est une belle idée. Plus ancienne encore, puisque déjà le Val était à l'étude, au milieu des années 80.

En revanche il est tout à fait ballot de l'opposer aux P+R. D'abord, parce que bien qu'économique, les tracés envisagés à l'heure actuelle coûteraient quand même au moins 100 millions, contre 3 seulement pour les P+R.

Ensuite parce que P+R et transports publics, sur rails ou par câble aérien sont complémentaires. Les premiers permettant aux gens venant en voiture des habitats dispersés (villas des campagnes vaudoises ou françaises) d'emprunter les seconds sans se fourvoyer au centre ville et dans les embouteillages.

Écrit par : Quentin Vuilliomenet | 24/04/2014

Cher Quentin,
Merci pour votre commentaire. Il se peut que je ne sois pas assez clair dans mon exposé. Je le précise donc.
Aujourd'hui les options sur la table pour tenir le trafic pendulaire hors de l'hyper centre, on réfléchit à deux options complémentaires mais très chères. La première est la traversée de la rade, la seconde la traversée du lac.
Vous connaissez Genève et surtout le genevois comme moi. D'ici à ce que le premier coup de pioche soit effectué, les petits-enfants de Maudet seront à leur troisième mandat au conseil d'Etat (je rigole;-D).

L'intérêt du réseau aérien est qu'il n'a pas d'emprise sur du terrain privé mais entière sur des surfaces publiques, en raison de la faiblesse d'impact au sol des poteaux. Si vous prenez l'exemple le plus parlant et le plus simple à réaliser "parc des Eaux-Vives/Nations/Cointrin" vous êtes presque en ligne droite et entièrement situé sur des terrains publics, donc pas d'expropriation.
Si vous voulez prendre l'autre axe emblématique d'un tel projet "St Julien/Bachet" c'est la même chose. L'axe routier est largement assez large pour permettre de passer votre ligne en dessus de la route. Vous pourriez même poser une station intermédiaire en bas du "Pré-du-camp" au centre de PLO.

Je vous rejoins sur l'aspect complémentaire et non substitutif de l'un par rapport à l'autre. Il n'empêche que si vous comparez la ligne de tram de la route de base jusqu'à St Julien, vous verrez très rapidement que la voie aérienne sera plus simple à réaliser, plus rapidement faite et bien moins chère. C'est d'ailleurs peut'être bien une meilleure solutions que de passer par le haut et le centre de PLO.

Espérant avoir été plus complet, je vous adresse mes meilleures salutations.

Écrit par : Patrick Dimier | 24/04/2014

Les commentaires sont fermés.