27/05/2014

LE DEBUT DE LA DESCENTE AUX ENFERS

Le signal du départ a été lancé avec l'annonce de la fermeture des opérations de la Standard Chatered Bank (Suisse).

Comme par hasard, c'est un établissement anglais. Naturel puisque le premier ministre britannique, moins naïf que nos dirigeants, a su ménager la place financière de Londres des aléas de l'échange automatique des données.

Certainement que suivront des établissements de droit US, tout aussi naturellement puisque, là-aussi, les dirigeants ont su protéger leur place financière.

Dans cette lamentable histoire, Il est intéressants de constater que ceux qui, hier attaquaient le président russe pour son emprise sur la Crimée se comportent aujourd'hui exactement de la même façon avec la Suisse qui, comme la Crimée aux yeux de Poutine ne pèse rien mais constitue un danger stratégique, représente un concurrent qu'il faut détruire.

Comme Poutine qui a placé ses hommes en armes à la disposition des régions rebelles, les anglo américains ont introduit en Suisse des flibustiers qui, placés aux postes clés, ont tranquillement torpillé notre système bancaire en conduisant des stratégies commerciales suicidaires et criminelles.

Non seulement pour pénaliser la place financière mais pour causer un dommage majeur à l'image de la Suisse.

Une fois les basses œuvres achevées, le secret bancaire torpillé par ceux-là qui même qui en avaient la garde, ces mercenaires rentrerons tranquillement chez eux non sans avoir encaisser des copieux bonus que les actionnaires suisses, tout aussi niais que nos dirigeants leur auront accordés.

Lire la suite

15:56 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | | |

23/05/2014

LE GRAND GENEVE EST MORT, TANT MIEUX, VIVE LE PAYS GENEVOIS

Tant le gouvernement que certains responsables politiques s'émeuvent de l'échec des P+R. Je m'en réjouis!

Non au seul motif que le MCG est parti seul à la bataille et l'a gagnée j'y suis habitué, mais parce que cette consultation met un terme à l'errance politique du "Grand Genève". Cette construction virtuelle qui ne peut qu'être sortie de cervelles qui ne connaissent le terroir qu'en théorie et par ces produits les plus enivrants, oublie totalement qu'on ne peut pas forcer des collectivités à coopérer sans que le Souverain, le Peuple, y voit quelque intérêt.

Il ne fallait pas avoir beaucoup de jugeote politique pour croire qu'il était pensable que les Genevois allaient financer des infrastructures dont ils n'étaient pas certains qu'elles seraient, premièrement utilisées et deuxièmement qu'elles mettraient un terme à l'envahissement quotidien de leur espace de vie pour le pourrir.

 

Lire la suite

07:56 | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Facebook | | | |

21/05/2014

LES LIMITES DE L’INDECENCE DES MAGNATS DE LA BANQUE

Je réédite ma note sur le sujet en présentant mes excuses à mes lecteurs pour une grossière faute d'orthographe dans le titre. Je remercie celles et ceux qui me l'ont aimablement et poliment fait remarquer. Quant à ceux qui sont passé par la raillerie sur la forme, je les remercie, vu le niveau de leur expression, de s'être abstenus d'en faire sur le fond. Cela laisse un peu de place pour une considération, certes devenue très limitée vu leur prose, que je me réjouirai de pouvoir faire remonter lors de leur prochaine publication, pour autant qu'ils me disent qui sa cache, courageusement, derrière leur pseudo.

ABE

Lire la suite

16:13 | Lien permanent | Commentaires (9) | |  Facebook | | | |

20/05/2014

LES LIMITES DE L’INDESCENCE DES MAGNATS DE LA BANQUE

 

Nous avons  tous appris ce matin que le CS, qui ne devrait d’ailleurs plus être autorisé à porter l’adjectif « suisse », et surtout ses dirigeant-filous échapperont à la case prison grâce au versement de 2,2 milliards d’amende versée aux caisses désespérément vides du Trésor US.

Lire la suite

14:10 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | | |

06/05/2014

LETTRE OUVERTE AUX ENNEMIS INTERIEURS DU PAYS

 

Voilà une bonne décennie, si ce n’est pas d’avantage, que la Suisse pays tranquille et stable est à la fois attaqué par ses principaux rivaux économiques qui ont fini par devenir ses ennemis et par des courants intérieurs qui finissent par se montrer encore plus dangereux. Normal ils s’en prennent au système en le détournant de l’intérieur de sa fonction principale, assurer la stabilité du système.

Lire la suite

17:00 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | | |