23/09/2014

CES FAUSSES ECONOMIES QUI PROVOQUENT UN DEFICIT DEMOCRATIQUE

Le projet de Budget prévoit de supprimer la gratuité d'affranchissement des enveloppes de retour lors des consultations électorales ou des votations.

Quel mauvais génie a bien pu piquer notre ministre des finances, pourtant démocrate convaincu?

Quel conseiller de l'ombre, et qui devrait y rester, a bien pu instiller cette idée à l'oreille, certainement distraite, du président de notre gouvernement?


Ce qui semble certain c'est que les uns et les autres n'ont pas encore réalisé que nous sommes désormais régis par une nouvelle Constitution laquelle, en son article 44 garantit les droits politiques. Mieux l'article 45 ch2 garantit l'exercice effectif des dits droits.

En supprimant la gratuité d'envoi du bulletin de vote, le conseil d'Etat viole de façon évidente cette dernière disposition. Pas pour tout le monde certes puisque, et c'est une grâce qu'il en soit ainsi, pour certains le timbre à 1Fr ne se voit pas. C'est toujours rien pour celles et ceux des citoyens qui peuvent, sans se priver, payer une affranchissement à 85cts.

Mais il en est parmi nous, trop nombreux certainement, pour lesquels même le timbre à 85cts n'est pas pensable puisqu'il n'ont peut-être qu'un franc pour assurer leur subsistance par jour.

En raison de nos concitoyens qui sont dans cette situation, cette décision viole une autre disposition, l'article 15 qui interdit toute forme de discrimination, notamment en raison de sa situation sociale.

Certes nous devons, collectivement faire des économies, mais quelle curieux point d'entrée que l'attaque frontale de l'exercice des droits politiques?

Outre l'aspect discriminatoire de cette mesure, il y a celui autrement plus gênant, de dégoûter des citoyennes et citoyens d'exprimer leur point de vue dans les urnes ce qui constitue une attaque autrement plus grave contre la démocratie.

Je suis certain que si l'on jette un petit coup d’œil dans la "liste civile" du gouvernement, on trouvera largement de quoi compenser cette économie de façade, bien inutile et très mal venue.

On pourrait aussi aller jeter une coup d’œil dans les placards dorés que la République offre à certains de ses serviteurs qui la desservent plutôt qu'ils ne la servent. Ce qui d'ailleurs expliquent qu'ils roupillent si confortablement dans ces placards aux frais de la princesse, autrement dit nous tous.

17:06 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Bonne intervention.

Écrit par : Mère-Grand | 24/09/2014

Les commentaires sont fermés.