20/01/2017

LES AMERICAINS ONT ÉTÉ TRUMPÉS PAR DES MÉDIOCRATES

Selon un rituel réglé depuis la naissance des Etats-Unis, le président élu va entrer en fonction aujourd'hui. Pour mémoire le temps qui s'écoule entre le jour de l'élection (election day) et celui de la prestation de serment (inauguration day) a été prévu pour permettre au président élu d'une part de régler ses affaire privées et, d'autre part, de rejoindre la capitale, vu qu'à cette époque on ne se déplaçait pas avec un jet à son nom!

La première des interrogations, très sérieuse, est de savoir si No45 respectera cette obligation intangible du système constitutionnel américain. A défaut il s'exposera très vite à une procédure d'impeachment!

 

On entend beaucoup de "démocrates" se lamenter de l'élection du perruquier mais n'ont-ils pas eux-mêmes provoqué cette issue?

En soutenant une candidate qui n'était pas soutenable, les marionnettistes de l'âne l'ont été eux-mêmes puisqu'ils ont cru bon de tricher dans les débats opposant Bernie Sanders à dame Clinton dont les casseroles suffisaient, à elles seules, à faire fuir tout électeur sensé!

Ils ont oublié l'origine de l'emblème de leur parti qui remonte à l'élection d'Andrew Jackson "the last Lion" durant la campagne qui devait le porter à la présidence en 1828. Ce sont ses adversaires de l'époque qui le surnommaient "jackass" en croyant faire un jeu de mots subtil sur son nom et en relation avec son slogan de campagne "que le Peuple règne". Pas très loin du motto politique de Bernie Sanders. Ils ont oublié que ce terme veut aussi dire "âne". Jackson qui était un habile politicien s'en est emparé pour le détourner vers son parti, plutôt timoré dans son soutien, oubliant qu'il sortait vainqueur des guerres Séminole ce qui lui valait un très grand prestige.

Ces marionnettistes ont truqué les primaires démocrates et ils sont donc les premiers responsables de cette issue lamentable. Il leur appartient donc de les assumer jusqu'au bout, c'est à dire accepter que les citoyens américains ont plus rejeté leur pouliche qu'ils n'ont réellement voulu élire Jumbo, la progéniture de leur éléphant mascotte.

Il n'en demeure pas moins que ces manigances pourraient avoir un effet bénéfique sur l'état du monde à venir dans les quatre prochaines années.

A moins qu'il ne "trump"tout le monde, Donald ne pourra pas faire le Mickey s'il entend réussir le redressement des infrastructures de son pays totalement délabrées.

Il n'y aura pas de fonds disponibles pour aller porter des guerres dispendieuses à travers le monde.Ces moyens belliqueux devront désormais être entièrement asservis à la reconstruction des routes, ponts et autre chemin de fer. A défaut, ses promesse électorales resteront des paroles et ne pourront pas se traduire en actes et sa présidence, pour autant qu'elle soit complète, ne sera qu'un feu follet de 4 longues années.

Le plus regrettable est qu'il ne tiendra certainement pas l'une de ses promesses électorales les plus intéressantes, faire un audit de la FED! Cette bouteille à encre dont le gardien des mensonges est GS&Co. Or en désignant plusieurs cadres de cette boutique dans son cabinet, aucun doute qu'il a déjà tiré la chasse sur cette promesse. Voilà qui prouve la puissance de ces individus et du réseau qu'ils ont tissé pour phagocyter l'Etat au profit de quelques super riches.

En conclusion, au lieu d'être "révoltés" contre l'élu, ces intellectuels de pacotille et ces pseudo défenseur de l'Etat d'esprit de 1776, ils feraient mieux de nettoyer les écuries d'Augias de ce parti bien mal en point après le départ du sémillant chêne qui cachait confortablement la forêt de médiocres.

 

12:03 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Bonjour et merci pour ce texte riche

Écrit par : Gorgui Ndoye | 20/01/2017

Excellente conclusion !

Écrit par : Mère-Grand | 21/01/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.