LES VERTS SOUTIENNENT LA DESTRUCTION DE NOS ARBRES AU LIEU DE SOUTENIR UN MORATOIRE

Combien de temps faudra-t-il pour réaliser que la destruction massive de notre environnement, notamment nos arbres et nos espaces boisés urbains ont été soutenus par des élus Verts alors qu’ils étaient aux commandes des départements ad hoc?

L'urgence climatique constitue un magnifique écran de fumée qui masque la réalité du terrain qui voit chaque jour des espaces naturels détruits au motif qu'il faut construire!

Cette urgence est en réalité une vague sur laquelle cette formation surfe à l'envi!

 

Nous venons de vivre la psychodrame des Allières qui a vu disparaître en un clin d’œil l’un des plus beau poumon de verdure en orée de ville et voilà que l’on nous annonce la mise à sac du plateau de Vessy qui va, pour faire plaisir aux alliés économiques du ministre de l’environnement, être sur-densifié. On ne parle même pas des communaux d’Ambilly où rien n’a été fait pour diminuer la massacre de la forêt du domaine de Bel-Air.

Qu’apprend-on par la Julie? Que pour laisser passer des bus démesurés il va falloir dévaster un magnifique patrimoine arboricole de chênes plus que centenaires, comme s’il ne serait pas possible de concevoir que ces arbres soient au centre de l’axe ! Mais cela n’est pas tout, la destruction massive va se poursuivre sur le plateau de Pinchat où les chênes sont encore plus majestueux !!!

La réalité qui se découvre à nous est que les Verts sont des enfumeurs de première et, sous le couvert de protection de l’environnement ils en sont en fait les principaux destructeurs en raison de leur proximité, au plus haut niveau, avec le lobby des bétonneurs. Il est vrai que la tendance verte actuelle est de promouvoir des politiens/nes de plus en plus professionnels et donc de plus en plus éloignés des réalités matérielles du vrai monde. Cette mutation devient évidente lorsqu’un/e élu/e indique comme profession « conseiller national » alors que dans notre pays cela ne peut qu’être une activité accessoire !

Bien au-delà de l’aspect environnemental direct, vient se poser la question très crue de l’intérêt des Verts pour la qualité de vie à Genève. Leurs votes récents montrent qu’au-delà d’une vision très bobos d’environnementalistes de pacotille, cette formation politique est surtout dans le droit fil de la gauche la plus radicale pour laquelle la priorité est « d’exporter » le développement de la ville sur la rive gauche au motif que c’est celle des nantis ! Comme si la qualité de vie de 500'000 personnes pouvait se résumer à une vision aussi étroite et manichéenne.

On devrait pouvoir compter sur les Verts pour appuyer et soutenir une politique qui contienne la ville dans son périmètre actuel. La seule exception qui vaille est un développement rapide de P.A.V. qui constitue une occasion rare de créer de la ville en ville. Au lieu de cela on lambine et on traîne alors que c’est là que se trouve l’urgence et le plus grand réservoir de logements qui nécessitent le moins de création de voiries! Comment est-il pensable de soutenir la création de surfaces commerciales alors qu’il y a plus de 300’000m2 de surfaces vides. On croit rêver.

Décidément, il y a une majorité parlementaire d’opportunité qui fait que Genève marche sur la tête!

Lien permanent 7 commentaires

Commentaires

  • On rêve!
    P.S. Excusez-moi, l'occasion était trop belle.

  • Il faut plus que songer à lance une initiative pour freiner/empêcher le bétonnage du canton. La croissance indéfinie, la fuite en avant, ça commence à bien faire. Les Verts ne sont depuis longtemps que des opportunistes en quête de places - les idéalistes des premiers temps sont partis depuis longtemps, dégouttés.

  • En fait, on est coincés. D'un côté, nous avons des politiques de droite qui se soucient de l'écologie et de la qualité de vie comme de leur dernière chemise, du moment que l'environnement autour de leur maison est agréable et silencieux. De l'autre, nous avons des écolo-socialos qui se soucient avant tout d'accueillir un maximum d'immigrés et de réfugiés, si possible musulmans (et on connait leur amour de l'écologie...), qu'ils naturaliseront au plus vite (avec l'accord de la droite !) afin qu'ils deviennent leurs électeurs. Cette surpopulation de Genève, tant désirée par la gauche et les Verts, ne peut pas amener une amélioration de l'environnement et de la qualité de vie.

  • Merci mille fois Monsieur Dimier pour cet excellent billet!

    Les verts sont non seulement les destructeurs de nos arbres (même centenaires comme aux Allières!) mais aussi du patrimoine genevois comme le dit clairement cet article:

    "SOS Patrimoine Contre l'enlaidissement de Genève monte à nouveau aux barricades. Le combat est singulier. La droite est pour la conservation du site et les Verts en faveur du béton."

    https://www.bilan.ch/opinions/etienne-dumont/labattage-des-arbres-a-commence-aux-allieres-la-maison-du-tir-a-larc-va-suivre

    Cette superbe maison historique est désormais détruite, alors qu'on avait proposé de l'intérgrer au projet de construction en faisant une bibliothèque ou une maison de quartier! Mais non il a fallu la raser intutilement pour la remplacer par du béton:

    https://www.facebook.com/contrelenlaidissement/

    Et cet article reflète également l'opinion de la majorité des genevois à savoir qu'on bâtit contre eux:

    https://www.tdg.ch/editorial/btir-geneve-genevois/story/16404480

    de même que celui-ci:

    https://www.tdg.ch/signatures/editorial/Geneve-se-construit-a-la-tronconneuse/story/25639532

    et celui-là

    https://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/chantier-allieres-immense-colere/story/16535562

    Le problème c'est cette croyance de nos politiciens qu'une croissance infinie de la population est possible et souhaitable pour un territoire aussi petit que celui de Genève. Encore une histoire de gros sous, mais nous saurons les rappeler à l'ordre aux prochaines votations.

    Ces commentaires de lecteurs résument parfaitement la situation.

    12.09.2019, 08:09 Heures

    Très bon article ! Hodgers reste le grand massacreur d’arbres, étonnants pour un vert, à moins qu’il ne le soit pas et que certains groupes d’intérêt se servent de lui ? Mais évidement ceci n’est que supposition.....

    "C’est clair qu’on ne bâtit pas pour les genevois. On bâtit pour ceux qui y migrent, sachant que les genevois eux ont tendance à quitter le canton."

    12.09.2019, 10:01 Heures

    ""Préserver les arbres ne relève plus d’une lubie d’écolos rousseauistes"". Oui sauf que visiblement, même les verts autorisent les abattages d'arbres séculaire et le bétonnage de zones arborées. Genève à la dérive...

    En revanche, sur son blog, A Gambuzza, lui, trouve que c'est très bien, contrairement à ce que pourrait faire croire le titre de son billet:

    http://tonigambuzza.blog.tdg.ch/archive/2019/09/15/hodgers-des-panneaux-et-du-beton-300827.html

  • A mon premier message vous pouvez encore ajouter ces deux articles qui nous montrent l'urgence et la gravité de la situation:

    http://andrepfeffer.blog.tdg.ch/archive/2019/08/28/betonnage-et-massacre-de-la-zone-villas-300522.html

    et

    https://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/moitie-villas-ville-disparaitre/story/17528630

  • Je me répète, tant pis: pourquoi nous réveiller lorsque il est si agréable de rêver.
    P.S. Si seulement Catherine avait tort sur toute la ligne!

  • Et ça continue la belle villa de la Chevillarde va être détruite et 80 arbres abattus en dépit du préavis négatif de la commune et de ses habitants:

    https://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/chevillarde-sauvee/story/15792331

    IL FAUT QUE LES GENEVOIS RÉAGISSENT CETTE FOIS POUR ÉVITER ÇA!

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel