20/01/2017

LES AMERICAINS ONT ÉTÉ TRUMPÉS PAR DES MÉDIOCRATES

Selon un rituel réglé depuis la naissance des Etats-Unis, le président élu va entrer en fonction aujourd'hui. Pour mémoire le temps qui s'écoule entre le jour de l'élection (election day) et celui de la prestation de serment (inauguration day) a été prévu pour permettre au président élu d'une part de régler ses affaire privées et, d'autre part, de rejoindre la capitale, vu qu'à cette époque on ne se déplaçait pas avec un jet à son nom!

La première des interrogations, très sérieuse, est de savoir si No45 respectera cette obligation intangible du système constitutionnel américain. A défaut il s'exposera très vite à une procédure d'impeachment!

 

On entend beaucoup de "démocrates" se lamenter de l'élection du perruquier mais n'ont-ils pas eux-mêmes provoqué cette issue?

En soutenant une candidate qui n'était pas soutenable, les marionnettistes de l'âne l'ont été eux-mêmes puisqu'ils ont cru bon de tricher dans les débats opposant Bernie Sanders à dame Clinton dont les casseroles suffisaient, à elles seules, à faire fuir tout électeur sensé!

Ils ont oublié l'origine de l'emblème de leur parti qui remonte à l'élection d'Andrew Jackson "the last Lion" durant la campagne qui devait le porter à la présidence en 1828. Ce sont ses adversaires de l'époque qui le surnommaient "jackass" en croyant faire un jeu de mots subtil sur son nom et en relation avec son slogan de campagne "que le Peuple règne". Pas très loin du motto politique de Bernie Sanders. Ils ont oublié que ce terme veut aussi dire "âne". Jackson qui était un habile politicien s'en est emparé pour le détourner vers son parti, plutôt timoré dans son soutien, oubliant qu'il sortait vainqueur des guerres Séminole ce qui lui valait un très grand prestige.

Ces marionnettistes ont truqué les primaires démocrates et ils sont donc les premiers responsables de cette issue lamentable. Il leur appartient donc de les assumer jusqu'au bout, c'est à dire accepter que les citoyens américains ont plus rejeté leur pouliche qu'ils n'ont réellement voulu élire Jumbo, la progéniture de leur éléphant mascotte.

Il n'en demeure pas moins que ces manigances pourraient avoir un effet bénéfique sur l'état du monde à venir dans les quatre prochaines années.

A moins qu'il ne "trump"tout le monde, Donald ne pourra pas faire le Mickey s'il entend réussir le redressement des infrastructures de son pays totalement délabrées.

Il n'y aura pas de fonds disponibles pour aller porter des guerres dispendieuses à travers le monde.Ces moyens belliqueux devront désormais être entièrement asservis à la reconstruction des routes, ponts et autre chemin de fer. A défaut, ses promesse électorales resteront des paroles et ne pourront pas se traduire en actes et sa présidence, pour autant qu'elle soit complète, ne sera qu'un feu follet de 4 longues années.

Le plus regrettable est qu'il ne tiendra certainement pas l'une de ses promesses électorales les plus intéressantes, faire un audit de la FED! Cette bouteille à encre dont le gardien des mensonges est GS&Co. Or en désignant plusieurs cadres de cette boutique dans son cabinet, aucun doute qu'il a déjà tiré la chasse sur cette promesse. Voilà qui prouve la puissance de ces individus et du réseau qu'ils ont tissé pour phagocyter l'Etat au profit de quelques super riches.

En conclusion, au lieu d'être "révoltés" contre l'élu, ces intellectuels de pacotille et ces pseudo défenseur de l'Etat d'esprit de 1776, ils feraient mieux de nettoyer les écuries d'Augias de ce parti bien mal en point après le départ du sémillant chêne qui cachait confortablement la forêt de médiocres.

 

12:03 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | |

24/07/2013

Jean-Marc n'est pas un Hérault

 

Nous apprenons que les socialistes qui dominent la commission parlementaire chargée de l'enquête de l'affaire Cahuzac s'est opposée à l'audition du premier ministre. Une nouvelle et très rassurante démonstration que cette affaire ne contient aucune zone d'ombre!

 

Comme si le premier des ministres était un Hérault d'armes chargé de la défense du Souverain, François III, roi élu par le bon peuple abusé de belles promesses.

 

Lire la suite

23:08 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

18/03/2010

COHERENCE & GOUVERNANCE

Dans son blog de ce jour

Un président "permanent" pour Genève ? Pierre Kunz fait une très bonne synthèse de la question de la gouvernance de Genève demain.

Lire la suite

12:04 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : http:pkunz.blog.tdg.charchive20100318un-president-permanent-pour | |  Facebook | | | |

18/02/2009

L'intégration remède de la désintégration

école.jpgLe Mouvement Citoyens Genevois vient de déposer un projet de loi visant à faire de l’intégration une source de réussite du système scolaire genevois et non pas une spirale de l’échec comme c’est le cas actuellement.

Ce matin sur les ondes de Radio-Cité, le responsable de l’enseignement public genevois, Charles Beer, a montré les limites de sa maitrise du sujet. Sans aucun argument pertinent, il s’est livré à une campagne de dénigrement indigne d’un ministre. A fortiori pour lui dont les moyens de propagande ont été jugés illicites par un tribunal, causant des dépenses inutiles à la collectivité et portant une grave atteinte au principe de loyauté de l’information gouvernementale.

Lire la suite

14:04 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook | | | |

24/11/2008

Ils ont franchi le Rubicon

Quelle mouche a bien pu piquer le clan des « blanches neiges » libérales pour rééditer l’exploit de Vernier, à savoir voler au secours des verts et des socialistes par le biais d’une procédure judiciaire.

Lire la suite

19:49 Publié dans Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (11) | |  Facebook | | | |

01/04/2008

Nous sommes tous Tibétains

NOUS SOMMES TOUS TIBETAINS

 

 

La flambée de violence au Tibet est non seulement grave mais elle interpelle la conscience collective du monde quant au respect de la culture des minorités qui prônent la non-violence. Cette répression s'inscrit à la suite de celle subie par les birmans. Cette action sanguinaire, méprisant les droits élémentaires des personnes, est conduite sous la houlette de la plus cruelle des dictatures communistes que le monde ait connu.

Elle nous interpelle d'avantage car elle entre en collision avec nos agendas "loisirs & voyages" des jeux olympiques organisés de façon coupable, à Pékin.

 

 

Certains commentateurs vont jusqu’à dire qu'il ne faut pas comparer les jeux de 36 et ceux ce Pékin. Pourquoi cet interdit? Parce que la Chine est trop importante? Parce que la Suisse a trop d'intérêt économiques en Chine? Quel que soit celui des motifs ci-dessus, il est certain qu'en laissant passer comme si de rien n'était, nous sommes complices d'un réel génocide culturel. Il ne sert à rein d'aller parcourir la planète, pétris de bonnes intentions, de se proclamer champion des droits de l'Homme en revendiquant le siège à Genève si c'est pour aller de pantalonnade en pantalonnade. Tout cela ne sert à rien si, en champion du compromis, on est aussi bien capable de fermer les yeux sur ce qui se passe dans les geôles iraniennes et de tourner les yeux de sa conscience pour rester proche de l'empire du milieu, même s'il n'est pas juste!

 

 

En 1999 j’ai eu le très grand privilège de piloter, en compagnie des représentants des principales toutes les communautés religieuses actives à Genève et sous le Haut patronage de S.A. Sadruddin Aga Khan, le comité de bienvenue de SS le Dalaï Lama à l'occasion des Fêtes de Genève. De son côté Mme Dreyfus, dans son rôle très délicat de présidente de la Confédération a d'ailleurs courageusement prouvé, quelques semaines plus tard, que l'on pouvait fort bien soutenir la liberté d'expression des tibétains et les relations diplomatico-économiques avec la grande muraille. Pour cela il faut de la hauteur de vue, ce qui semble faire défaut actuellement. Cette expérience nous a permis, à tous, de côtoyer SS le Dalaï Lama qui, grâce à un pragmatisme et une lucidité à toute épreuve, sait rester au-dessus des contingences matérielles. Contrairement à l’image que veulent propager les autorités chinoises, il n’est pas une source d’agitation mais une solution. Cet obscurantisme prouve la mauvaise foi des chinois dans ce dossier.

Comme toute puissance hégémonique, la Chine politique est incapable de comprendre que personne, y compris les tibétains, ne remet en cause la territorialité chinoise du Tibet mais uniquement son droit à penser autrement.

 

 

Sur le plan extérieur et notamment suisse, ceux qui ferment les yeux aujourd’hui les yeux feraient bien de se souvenir de ceux qui, en 1933, ont aussi cru que le régime nazi ne représentait pas de danger. Il en découle que tous ceux qui comme des  Milou se rendront, tels des petits chiens assoiffés de tintins, à la cérémonie inaugurale déshonoreront les démocraties qu'ils prétendent représenter.

 

 

Le Grand Conseil genevois ne s’y est d’ailleurs pas trompé puisqu’il a pris deux résolutions (R270 de 1994 & R333 de 1997)visant à la sauvegarde de la culture tibétaine. Ces  courageuses décisions honorent tous ceux qui y ont participé et rappellent à ceux qui s’y sont opposés qu’ils avaient tort.

 

 

La meilleure réponse à l’arrogance chinoise serait que chaque chef d’Etat représentant une démocratie arbore, sur son habit, les couleurs tibétaines. Ce faisant, ils seront aussi courageux que ceux qui, sous le nazisme, ont osé porter l'infâme étoile jaune, alors qu'ils n'étaient pas juifs, afin de démontrer qu'on est toujours "juif" lorsque la dignité humaine est en jeu.

 

 

Merci enfin aux tibétains de nous rappeler, par leur malheur, de l’honorabilité n'est jamais une affaire d'argent mais de respect et d'éthique.

15:45 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (15) | |  Facebook | | | |