R E V E I L L O N S - N O U S

  • LETTRE OUVERTE AU CONSEIL FÉDÉRAL

    Mesdames et Messieurs les Conseillers fédéraux,

    Certes, la liberté peut rapidement devenir un tyran si seuls ses propres caprices gouvernent. Mais dans une démocratie, à fortiori aussi évoluée que la nôtre, le gouvernement n’a pas d’autre choix que de veiller à l’équilibre entre les caprices libertaires et les réalités matérielles du pays.

    Le bien, dans l’équilibre pour le plus grand nombre, doit être pour un gouvernement, ce qu’est l’étoile du berger pour le marin. Il ne peut l’atteindre mais elle est son seul guide. Plus que tout, le gouvernement doit se souvenir qu’il est là pour servir, quitte au péril de sa propre existence.

    Cela implique, par nature, du courage et, parfois même, un minimum de témérité. C’est la part raisonnable du risque, qui fait primer l’intérêt global du Souverain au-delà des rives de la mer de la tranquillité.

    Pour qu’un gouvernement soit suivi, il doit être crédible et pour être crédible il doit savoir montrer une voie. Celle que vous nous indiquez est un cul-de-sac. On ne gouverne pas en se retranchant derrière l’avis de quelque cénacle, tout savant qu’il puisse être. Gouverner c’est savoir s’entourer, c’est surtout commencer par respecter celles et ceux par la grâce desquels on est mis en situation de diriger le pays. Cette nécessité est accrue lorsque, comme vous, on n’est pas élus au suffrage universel, mais cooptés par des arcanes aussi complexes qu’obscures qui permettent, quelques fois, à des personnes qui n’en n’ont pas les compétences d’être en position de gouverner. Ce dernier point est central en situation de crise.

    Il est devenu patent que votre illustre collège, construit et équipé pour les temps calmes et les mers paisibles, a totalement oublié que la première des armes en situation sanitaire délicate, est de promouvoir une prévention intensive et à large échelle. Non pas pilotée par la chimie, mais par le principe de précaution. A commencer par des règles alimentaires qui permettent au système immunitaire d’être au mieux pour pouvoir, en cas de besoin, affronter la maladie en étant au meilleur de sa forme. Cette promotion préventive est, depuis bientôt un an, totalement absente du message gouvernemental. Or adopter cette stratégie éviterait certainement des fermetures dont la majeure partie est superflue. Il est évidemment plus simple de s’abriter sous le parapluie confortable de ce que d’aucuns appellent la science. Du point de vue démocratique, le principal problème est que cette cohorte de « spécialistes » n’est pas élue. Or dans une démocratie telle que la nôtre, la légitimité de l’action passe inévitablement par les urnes. A défaut, nous entrons dans un système de gouvernement qui n’est pas démocratique, mais autocratique.

    En conclusion, Mesdames et Messieurs les conseillers fédéraux, redescendez sur terre, respectez votre Souverain, le Peuple suisse. Malgré le fait qu’il ne vous a pas élu, il n'en demeure pas moins votre seul et unique patron. Comme pour tout élu, quel que soit son niveau de compétence, de la cellule souche qu’est la commune jusqu’à votre conseil.

    Libérez les habitants de notre beau pays des chaînes inutiles que vous lui faites porter depuis bien trop longtemps.

    « La démocratie, c’est le gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple » Abraham Lincoln

    Patrick-Etienne Dimier, député au Grand Conseil de Genève

    Lien permanent Catégories : Politique, Société - People 4 commentaires
  • SEUL L’HOMME FAIBLE DIT QU’IL EST FORT

    L’acharnement dont fait preuve Vladimir Poutine face à son opposant Alexeï Navalny trahi, pour la première fois, une réelle inquiétude du Maître du Kremlin.

    Mais en agissant comme il le fait, Poutine montre sa faiblesse, celle de craindre pour son pouvoir. Certes ce ne sont pas les gesticulations de Paris, Londres, Berlin, ni même Washington qui ont de quoi l’émouvoir tant il sait que ce ne sont que des postures destinées à la presse, aucun de ces dirigeants n’ayant ni la puissance politique ni le courage personnel pour traduire ces pantomimes en quelconque acte politique sérieux.

    Lire la suite

    Lien permanent 1 commentaire
  • QUEL HÉRITAGE LAISSE DONALD TRUMP

    Au moment de voir Donald Trump embarquer Air Force One  pour la dernière fois depuis St Andrews et le nouveau président Biden aller à la messe avant de prêter serment, nous assistons à un moment historique. Il ne l'est pas seulement car c’est la fin d’une époque complexe, mais c’est aussi et surtout de voir la capitale des Etats-Unis en état de siège.

    La sortie du 45e président est à ce point pathétique qu’il convient de se poser la question de son héritage de façon aussi objective que possible. C’est  presque "mission impossible VII" tant la personnalité du sortant est clivante.

     

    Lire la suite

    Lien permanent 12 commentaires
  • COMMENT RAISONNABLEMENT SOUHAITER DE BONS VŒUX POUR 2021

    Au soir du XXXI décembre 2020, bien que strictement confinés, nous étions nombreux à souhaiter que l’an neuf efface rapidement le mauvais souvenir du chemin de croix de son prédécesseur.

    Nous ne sommes pas encore à mi-janvier et il faut déjà déchanter. En partie à cause du rebond de la COVID-20 et en partie par l’inanité des propositions des dirigeants politiques qui semblent toujours avoir un temps de retard. Cela les conduit, systématiquement, à prendre les mauvaises mesures au mauvais moment.

    L’adage dit « gouverner c’est prévoir ». Soit ces gouvernants ne savent pas lire, soit ils n’ont pas de mémoire soit encore ils ne sont pas capables de tenir les postes qu’ils occupent.

    On vient en janvier avec des mesures qu’il fallait prendre durant l’été. Mais voilà, pour prendre des mesures efficientes il ne faut pas regarder du côté des baromètres de popularité, ni manquer de cran.

    Lire la suite

    Lien permanent 0 commentaire
  • UN VOTE IMPORTANT QUI REPLACE NOTRE DÉMOCRATIE DANS SON JEU D’ÉQUILIBRE

    Nous voilà au jour d’après et, comme toujours, à lire des commentaires de presse parfois pertinents mais souvent sans pertinence, pour ne pas dire impertinents.

    Il en va de même de tous ces politicien/nne/s, surtout du côté de la gauche et des Khmers Verts. Pour ces démocrates unilatéralistes, il n’est de bon résultat que celui qui entre dans le formatage étroit de leurs idéologies.

    Lire la suite

    Lien permanent 0 commentaire
  • Black Friday

    J’ai toujours un peu de peine avec ces méga fêtes commerciales importées.

    Je me suis donc livré à une petite recherche sur l’origine du terme « Black Friday ».

    Lire la suite

    Lien permanent 3 commentaires
  • LA REPUBLIQUE DES ETATS UNIS D’AMERIQUE A-T-ELLE UN SYSTÈME ELCTORAL DIGNE D’UNE GRANDE DEMOCRATIE ?

    La tumultueuse élection du 46e président des Etats-Unis nous amène à nous replonger dans l’histoire de cette République née en 1776 de la détermination des citoyens de 13 Colonies anglaises de se défaire de la paralysante tutelle britannique.

    Depuis la ratification en 1789 de la constitution votée en 1787, la présidence est l’objet de toutes les attentions du monde politique du pays. Elle a cru avec la montée en puissance des Etats-Unis au fil du temps.

    Lire la suite

    Lien permanent 0 commentaire
  • LA METAMORPHOSE DES CLOPORTES

    Nous avions compris, par la demande de modification constitutionnelle qu’il a initiée et qui a abouti avec un score soviétique, que cet Exécutif est d’un nombrilisme schizophrène qui lui fait croire qu’il est au-dessus des Institutions politiques de notre pays et, a fortiori, de notre République.

    Nous savons, depuis mercredi, que nous avons un exécutif qui  se délite jour après jour. Non par maladie, mais par bêtise contagieuse, une sorte de COVID sui generis. Il a été initié par un élément extérieur en quête de visibilité et animé par un besoin irrépressible de vengeance.

    Lire la suite

    Lien permanent 1 commentaire
  • contamination & approximation un gros caillou dans le jardin du Parlement cantonal

    La médecin cantonal nous adresse un bien curieux courrier nous informant que nous aurions pu être contaminé par un collègue durant les séance des 2 et 3 octobre, sans plus de précision.

     

    Lire la suite

    Lien permanent 3 commentaires
  • LE PLR PRIS ENTRE CONSERVATISME PATRICIEN ET PROGRES RADICAL

    Comme beaucoup de Genevoises et Genevois j’ai assisté, en spectateur attentif, aux atermoiements internes de la plus importante, en nombre, formation politique de notre petite  mais chère République.

    Ce n’est un secret pour personne, j’ai un immense respect pour le père de la révolution qui fit naître la république moderne, James Fazy.

    A relire l’histoire de cette période, avec quelque attention non partisane, il très aisé de comprendre que cette « nouvelle » république ne doit pas grand-chose à ceux qui, aujourd’hui, se réclament de « l’alternative » ou des « forces de progrès ». C’est bel et bien James Fazy qui le premier a contesté, institutionnellement, l’ordre ancien. Les autres n’ont fait que suivre.

    Lire la suite

    Lien permanent 1 commentaire
  • A QUOI SERT UNE CONSTITUTION ?

    A observer ce qui se passe en ce moment en ville de Genève, la question a toute sa pertinence !

    Il semble en tout cas que nous sommes entrés dans l’ère d’un nouveau populisme, le populisme vert.

    Celui dans lequel la promesse de mieux vivre est un trompe l’œil qui favorise l’éclosion d’une nouvelle espèce inconnue de Darwin « l’abuseur naturel ».

    Cette espèce s’est développée, par de fines tactiques électoralistes, sans qu’on y prête gare à l’ombre de nos platanes et autres marronniers urbains. Une fois arrivé aux commandes, « l’abuseur naturel » s’empresse de faire tomber sous les chaînes acérées des  tronçonneuses dont il a réussi à prendre le contrôle via les services espaces verts dont il prend systématiquement le contrôle une fois arrivé au pouvoir.

    Lire la suite

    Lien permanent 2 commentaires
  • LE JEU DE PISTE GENEVOIS OU COMMENT PEDALER A REBOURS DU BONS SENS EN VIOLANT LA CONSTITUTION

    Nous sommes très nombreux à espérer un changement de comportement des habitants de notre République à l’issue de cette crise.

    Il n’aura pas fallu attendre bien longtemps pour réaliser que ce n’était qu’un vœu pieu. Mais en réalité c’est la conséquence logique d’une absence totale de volonté politique d’agir sur le fond de la problématique.

    Genève est un entonnoir et, comme tout entonnoir, si rien n’est entrepris pour diminuer la quantité de trafic y entrant, celui-ci se congestionne.

    Lire la suite

    Lien permanent 2 commentaires
  • GUERRE DES TRANSPORTS: L’ORANGE PASSE AU VERT

    Nous avons déjà eu l’occasion de le constater avec l’affaire de la boucle ferroviaire, l’arrivée du ingénieur à la tête de ce département ne prévaut pas le bons sens paysan du locataire précédent. Dans les deux cas, c’est la haute administration de ce département qui mène le bal.

    Dans le cas précédent, il y avait peut-être, je dis bien peut-être, une explication. Les lacunes techniques du ministre qu’il fallait, paraît-il palier. Toutefois, l’habileté qu’il a démontrée tout au long de la difficile négociation qui a permis d’aboutir à la LMCE tend largement à démontré qu’à défaut de connaissances techniques, son bon sens paysan comblait plus que largement ses prétendues lacunes.

    On connait tous la suite. Avec une férocité, que seuls les partis de l’Entente peuvent revendiquer, on a savonné la planche du paysan pour provoquer sa défaite. Le résultat c’est qu’on a remplacé un homme pétri de bons sens par un spécialiste hautement qualifié mais politiquement inopérant.

    Lire la suite

    Lien permanent 11 commentaires
  • LES CITOYENS DOIVENT ÊTRE CONSULTÉS EUX-SEULS PEUVENT CHOISIR ENTRE LA BOUCLE FERROVIAIRE ET LE CORNAVIN-VIRUS 2050

    Le regretté Rolin Wavre a déposé un Projet de Loi (PL12525) visant à octroyer un crédit d’étude de la boucle ferroviaire reliant Cornavin-Cointrin et Genthod. Il m’a fait l’honneur de m’y associer et j’en suis aujourd’hui le défenseur avec mes collègues du groupe parlementaire MCG.

    Contrairement à  ce que font accroire les milieux dits environnementaux qui militent pour un abaissement de la pollution urbaine ainsi que les CFF et l’administration cantonale, le choix entre une gare souterraine et la boucle n’a jamais été soumis au Souverain. Il est donc mensonger de prétendre le contraire, ce que font ces milieux.

    La Commission des travaux vient de refuser l’entrée en matière sur ce PL. Désormais seul le MCG le soutient au niveau parlementaire.

    Deux raisons font que nous le soutenons. La première est que nous ne sommes liés à aucun lobby, ce qui n’est manifestement pas le cas en face. La seconde est que nous sommes les seuls, dans cette affaire, à vouloir faire respecter notre démocratie et non des intérêts collatéraux. Comme toujours le MCG, ici par ma voix, estime que de tels investissements doivent être soumis au Souverain. Le MCG, contrairement à la gauche embourgeoisée, estime que dans notre démocratie, les choix qui portent sur des milliards et des infrastructures d’une telle importance, c’est au Peuple d’en décider par votation populaire.

    Lire la suite

    Lien permanent 5 commentaires
  • DISTINGUER LE POSSIBLE DU NECESSAIRE

    Lors de sa prise de parole du 16 avril, le Conseiller fédéral Berset a prononcé cette phrase qui va devenir virale « il faut agir aussi vite que possible, mais aussi lentement que nécessaire ». C’est encore plus fort que le « rire c’est bon pour la santé » de l’un de ses prédécesseurs ! Mais de telles phrases ne peuvent être prononcées que dans le contexte politique suisse, si particulier.

    Le système politique suisse tire sa force de sa construction. Le chiffre de 7 n’est pas le fruit du hasard mais d’une réflexion très savante sur l’art de l’équilibre.

    Trois suffiraient pour gouverner, mais tous les Triumvirats ont montré leur extrême fragilité et ils ont tous mal finis.

    Cinq conviendrait mieux mais ne permettra jamais les pesées subtiles de le nombre mythique de 7,  qui est à la fois juste et parfait, permet pour atteindre la sérénité. La preuve c’est que cela dure depuis l’instauration de la confédération moderne et que ça fonctionne quelle que soit la météo politique mondiale.

    Lire la suite

    Lien permanent 2 commentaires
  • N’EST-IL PAS TEMPS D’ACTIONNER LE BOUTON « RESET »

    Voilà maintenant trois mois que notre planète est traversée par un virus meurtrier et surtout totalement paralysant pour l’ensemble des pays qu’il occupe. Sans la moindre destruction matérielle, ce virus va faire bien plus de dégâts économiques que n’importe quelle guerre !

    Sans entrer dans ce débat-là, un premier constat s’impose à nous, la très grande majorité des pandémies que nous avons connues au XXe siècle proviennent de la même région du monde. Cette origine trouve sa cause, en grande partie, dans des coutumes alimentaires particulièrement dangereuses pour l’homme. La première, celle qui est improprement appelée « grippe espagnole » a la même origine que l’actuel COVID-19 et a fait, selon les estimations basses, 50 millions de victimes ! Et vous pouvez égrainer l’ensemble des pandémies du XXe siècle, elles ont très majoritairement pour origine des coutumes alimentaires d’un autre âge provenant de la faune sauvage sur laquelle il n’y a jamais le moindre contrôle sanitaire préalable.

    Il s’en suit une propagation meurtrière car indétectable au vu du peu de moyens sanitaires préventifs dans cette partie du globe. Une fois encore tel n’est pas le propos de ce billet.

    Lire la suite

    Lien permanent 0 commentaire
  • LA BOUCLE SEULE RESOUDRA LE NOEUD GORDIEN DU RAIL GENEVOIS

    Un important débat anime deux Commissions du Parlement genevois, celui de l’accroissement du trafic ferroviaire au bout du lac.

    Selon certains, ce débat n’a plus lieu d’être dans la mesure où le Souverain a choisi de réaliser une nouvelle gare souterraine à Cornavin.

    Est-ce bien la réalité démocratique? Rien n’est moins sûr puisque lorsque le Souverain a été consulté, on ne lui pas invité à choisir entre la solution du rebroussement ou de la boucle mais entre détruire la moitié du quartier des Grottes et passer dessous.

    Certains, parmi ces sherpas aiment à traiter le MCG de populiste. Or nous avons là un magnifique exemple de populisme éhonté qui s’appuie sur une prétendue acceptation du Souverain alors qu’il n’a pas été consulté sur le sujet. C’est du populisme pur et dur qui prétend avoir l’aval du Peuple alors que celui-ci n’a même pas été questionné !!!

    Lire la suite

    Lien permanent 5 commentaires
  • LE BLOCAGE DE LA 5G: IL APPARTIENT DESORMAIS AU CONSEIL D'ETAT D'AGIR

    Monsieur le Conseiller d’Etat Hodgers

    Lors des débats parlementaires sur la question de l’installation d’antennes 5G sur notre territoire, vous avez pris une position claire et engagée ce dont on ne peut que se féliciter.

    Désormais, vous avez une feuille de route claire et il vous appartient, tant en votre qualité de responsable du dicastère que de président de l’Exécutif de mettre en œuvre la volonté du Parlement.

    Au-delà de cela, il vous appartient, cette fois-ci en votre qualité de leader de faction, d’agir pour que cette volonté soit clairement adressée aux élus fédéraux qui, au final, ont la responsabilité de défendre et d’expliquer la volonté de leur parlement cantonal, tout comme de traduire les craintes, fondées, de nos concitoyens.

    A fortiori suite à la victoire remportée par votre parti lors des dernières élections fédérales. Nous n’avons plus besoin de discours creux ou prometteurs, mais d’actes.

    Je me suis adressé publiquement à vous, avant ces votes, avec explications fondées sur des résultats scientifiques que seuls les effrénés de l’économie à tout prix osent contester. J'espère donc que vous ne serez pas le vassal de cette vision. Ces gens oublient qu’une économie de marché sans clients est en ruine et que pour qu'un marché existe, il lui faut des chalands en bonne santé!

    Il est évident que le pivot d’une économie saine et performante ne repose pas sur des gadgets mais sur des progrès respectueux à la fois de la santé publique et de la sphère privée.

    C’est ce dernier point que j’ai plus précisément défendu lors des débats parlementaires. Ce volet de la nuisance de la 5G n’est de loin pas anodin, il est même central. Nous vivons en démocratie et le modèle de la dictature chinoise ne nous convient pas, nous le combattons avec fermeté et détermination.

    Or il semble bien que ce volet soit fautivement négligé par les autorités fédérales qui, engluées dans un mercantilisme de bas étage, se sont contentées d’encaisser 380'000'000.- pour distribuer des autorisations d’espionner nos vies privées en plus de porter de graves atteintes à notre santé. Ces autorités-là font preuve du même aveuglement économique que lorsqu’il s’est agi d’autoriser l’utilisation de l’amiante avec les dégâts que l’ont sais. Tout cela au nom de l’économie au dépends directs de la santé publique dont ils ont pourtant la responsabilité. Sans compter les coûts faramineux du désamiantage 50 ans plus tard.

    En conclusion, Monsieur le président du conseil d’Etat, il est temps de mettre vos talents de vendeur au service de ces très nobles causes que sont la santé publique et la protection de la sphère privée, toutes deux garanties par notre ordre constitutionnel.

    Cette tâche incombe manifestement à l’Exécutif comme il lui incombe de s’assurer les relais pertinents à l’échelon fédéral, quand bien même il vous amuse de brocarder l’usage de ce doit constitutionnel des parlements des Etats qui composent notre Confédération. Il vous appartient d'agir et vite.

    Lire la suite

    Lien permanent 1 commentaire
  • le jugement de Renens est-il un renoncement à juger

    Toute la planète BoBo s'est fait l'écho de la relaxe totale de la joyeuse équipe qui avait investi la hall d'entrée d'une agence du Crédit Suisse. Cette audience s'est tenue dans un autre contexte, planétaire, celui de l'attaque directe de l'égérie de la lutte contre la dégradation du climat contre la star mondiale de la balle jaune en raison de ses actions publicitaires en faveur de la même banque. Il s'en suit, bien évidemment, une vision plutôt timorée des juges de bourgade et de première Instance.

     

    Lire la suite

    Lien permanent 15 commentaires
  • LE LEMAN EXPRESS OU LA FARCE DE LA POLITIQUE DE MOBILITE

    Hier nous avons assisté à la mise en service, partielle, de cette très importante infrastructure à grands renforts de discours officiels. Notons que si du côté suisse, toutes les personnalités ont répondu « présent », l’échelon le plus élevé du côté français était aux abonnées absents. Voilà qui en dit long sur l’état d’esprit qui règne à Paris dans la « maison royale de Jupiter ».

    Lire la suite

    Lien permanent 4 commentaires