• N’EST-IL PAS TEMPS D’ACTIONNER LE BOUTON « RESET »

    Voilà maintenant trois mois que notre planète est traversée par un virus meurtrier et surtout totalement paralysant pour l’ensemble des pays qu’il occupe. Sans la moindre destruction matérielle, ce virus va faire bien plus de dégâts économiques que n’importe quelle guerre !

    Sans entrer dans ce débat-là, un premier constat s’impose à nous, la très grande majorité des pandémies que nous avons connues au XXe siècle proviennent de la même région du monde. Cette origine trouve sa cause, en grande partie, dans des coutumes alimentaires particulièrement dangereuses pour l’homme. La première, celle qui est improprement appelée « grippe espagnole » a la même origine que l’actuel COVID-19 et a fait, selon les estimations basses, 50 millions de victimes ! Et vous pouvez égrainer l’ensemble des pandémies du XXe siècle, elles ont très majoritairement pour origine des coutumes alimentaires d’un autre âge provenant de la faune sauvage sur laquelle il n’y a jamais le moindre contrôle sanitaire préalable.

    Il s’en suit une propagation meurtrière car indétectable au vu du peu de moyens sanitaires préventifs dans cette partie du globe. Une fois encore tel n’est pas le propos de ce billet.

    Lire la suite

    Lien permanent 0 commentaire
  • LA BOUCLE SEULE RESOUDRA LE NOEUD GORDIEN DU RAIL GENEVOIS

    Un important débat anime deux Commissions du Parlement genevois, celui de l’accroissement du trafic ferroviaire au bout du lac.

    Selon certains, ce débat n’a plus lieu d’être dans la mesure où le Souverain a choisi de réaliser une nouvelle gare souterraine à Cornavin.

    Est-ce bien la réalité démocratique? Rien n’est moins sûr puisque lorsque le Souverain a été consulté, on ne lui pas invité à choisir entre la solution du rebroussement ou de la boucle mais entre détruire la moitié du quartier des Grottes et passer dessous.

    Certains, parmi ces sherpas aiment à traiter le MCG de populiste. Or nous avons là un magnifique exemple de populisme éhonté qui s’appuie sur une prétendue acceptation du Souverain alors qu’il n’a pas été consulté sur le sujet. C’est du populisme pur et dur qui prétend avoir l’aval du Peuple alors que celui-ci n’a même pas été questionné !!!

    Lire la suite

    Lien permanent 5 commentaires
  • LE BLOCAGE DE LA 5G: IL APPARTIENT DESORMAIS AU CONSEIL D'ETAT D'AGIR

    Monsieur le Conseiller d’Etat Hodgers

    Lors des débats parlementaires sur la question de l’installation d’antennes 5G sur notre territoire, vous avez pris une position claire et engagée ce dont on ne peut que se féliciter.

    Désormais, vous avez une feuille de route claire et il vous appartient, tant en votre qualité de responsable du dicastère que de président de l’Exécutif de mettre en œuvre la volonté du Parlement.

    Au-delà de cela, il vous appartient, cette fois-ci en votre qualité de leader de faction, d’agir pour que cette volonté soit clairement adressée aux élus fédéraux qui, au final, ont la responsabilité de défendre et d’expliquer la volonté de leur parlement cantonal, tout comme de traduire les craintes, fondées, de nos concitoyens.

    A fortiori suite à la victoire remportée par votre parti lors des dernières élections fédérales. Nous n’avons plus besoin de discours creux ou prometteurs, mais d’actes.

    Je me suis adressé publiquement à vous, avant ces votes, avec explications fondées sur des résultats scientifiques que seuls les effrénés de l’économie à tout prix osent contester. J'espère donc que vous ne serez pas le vassal de cette vision. Ces gens oublient qu’une économie de marché sans clients est en ruine et que pour qu'un marché existe, il lui faut des chalands en bonne santé!

    Il est évident que le pivot d’une économie saine et performante ne repose pas sur des gadgets mais sur des progrès respectueux à la fois de la santé publique et de la sphère privée.

    C’est ce dernier point que j’ai plus précisément défendu lors des débats parlementaires. Ce volet de la nuisance de la 5G n’est de loin pas anodin, il est même central. Nous vivons en démocratie et le modèle de la dictature chinoise ne nous convient pas, nous le combattons avec fermeté et détermination.

    Or il semble bien que ce volet soit fautivement négligé par les autorités fédérales qui, engluées dans un mercantilisme de bas étage, se sont contentées d’encaisser 380'000'000.- pour distribuer des autorisations d’espionner nos vies privées en plus de porter de graves atteintes à notre santé. Ces autorités-là font preuve du même aveuglement économique que lorsqu’il s’est agi d’autoriser l’utilisation de l’amiante avec les dégâts que l’ont sais. Tout cela au nom de l’économie au dépends directs de la santé publique dont ils ont pourtant la responsabilité. Sans compter les coûts faramineux du désamiantage 50 ans plus tard.

    En conclusion, Monsieur le président du conseil d’Etat, il est temps de mettre vos talents de vendeur au service de ces très nobles causes que sont la santé publique et la protection de la sphère privée, toutes deux garanties par notre ordre constitutionnel.

    Cette tâche incombe manifestement à l’Exécutif comme il lui incombe de s’assurer les relais pertinents à l’échelon fédéral, quand bien même il vous amuse de brocarder l’usage de ce doit constitutionnel des parlements des Etats qui composent notre Confédération. Il vous appartient d'agir et vite.

    Lire la suite

    Lien permanent 1 commentaire