Quelle est la crédibilité des avis de l’OFSP

Les responsables de l’OFSP ont une chance énorme, c’est que le ridicule tue encore moins que le COVID, à défaut ils seraient tous morts.

Voilà des mois que cet organisme, dont les dirigeants ne sont pas élus, dictent aux citoyens du pays le plus démocratique du monde ce qu’ils doivent faire en piétinant les libertés que ces mêmes citoyens se sont accordées, par consensus et validées par le suffrage universel.

Revenons à Mars 2020, au début de la propagation du virus COVID-19. A cette époque-là et à grands renforts d’apparitions télévisées, tout ce que la Suisse compte d’élites médicales nous ont rabâché à longueur de temps que le masque ne sert à rien et que son port est même contre-indiqué. Aujourd’hui on est amendable si on ne le porte pas. Bonjour la cohérence !

Au début de la crise, l’exécutif fédéral, déboussolé, s’est planqué derrière l’OFSP et lui a confié les commandes de la barque sanitaire fédérale. Heureusement, à cette époque, c’est un fonctionnaire roué aux crises sanitaires qui est le poisson pilote du ministre de la santé.

Il faut reconnaître que tant et aussi longtemps que M. Koch a été à la manœuvre, tout c’est très bien passé. Aucune déclaration intempestive, énormément de retenue tant dans le propos que les actions, surtout celles qui pouvaient entrer en conflit avec les garanties fédérales. Qu’un grand coup de chapeau soit adressé à M. Koch pour son service à la collectivité. Merci Monsieur.

Alors même qu’il quittait à la fois le commandement de la cellule de crise que son activité, en plongeant tout habillé avec art dans l’Aar, tout laissait à penser que nous n’étions pas au bout de nos peines avec ce virus. Il faut relever à ce stade qu’aucun politicien sérieux ne semble se préoccuper de son origine.  Au départ de M. Koch, les commandes de l’OFSP sont passées d’un serviteur de l’Etat sérieux et mesuré, à ce qui apparaît de jour en jour comme une bande d’amateurs aussi éclairés qu’un non voyant égaré au milieu du tunnel du Gothard.

Il s’en suit, depuis des mois et des mois, une succession de prises de positions dont la pertinence doit échapper au Seigneur lui-même auquel que nous avons pourtant confié nos Destinées.

Qu’une administration, à fortiori fédérale, soit incompétente n’est pas une chose nouvelle. C’est même devenu une règle depuis que l’exécutif n’est plus tenu par des femmes et des hommes qui sont-là où ils sont par vocation mais par soucis d’avoir un job, ou pour défendre des intérêts privés.

La construction de la Suisse, depuis 1848, a toujours reposé sur des exécutifs dont la majorité de ses membres avaient le sens de l’Etat et le souci de l’intérêt général. Il y a certainement eu des exceptions, mais elles restaient au niveau de l’exception et nous n’avons jamais connu de médiocrité généralisée. Surtout pas dans les immenses crises que ce pays a eu à traverser. Depuis que le Centre et les Verts  ont eu la sinistre idée de débaucher une ministre qui avait pour mission principale de défendre les intérêts d’une société privée, l’ensemble de la conduite de l’Etat va à volo.

Dans cette crise, la mission principale de l’OFSP devrait être de mettre en place des campagnes régulières et massives de prophylaxie, invitant les habitants de ce pays à maintenir leur système immunitaire au plus haut. En effet, nous savons désormais que ce sont celles et ceux qui ont un déficit sur ce plan qui paient le plus cher les attaques de ce virus dont la taux de létalité reste, il faut le répéter, marginal en comparaison avec d’autres qui l’ont précédé. Le but de toutes ces restrictions n’est pas de protéger efficacement les citoyens, le vaccin pouvant à l’occasion entraîner la mort du sujet, mais d’éviter une surchauffe de l’appareil hospitalier.

Sachant qu’aucun des membres de l’exécutif fédéral n’a de compétence propre dans ce domaine, il s’en suit que l’OFSP, qui n’en a guère plus au vu des 12 derniers mois, fait tout et n’importe quoi.

Là où cela devient très préoccupant c’est qu’au sommet de l’Etat il semble n’y avoir personne qui soit le gardien de la Constitution et des garanties qu’elle assure à chacun des habitants de ce pays.

Le Pass-sanitaire que d’aucun voudraient rendre obligatoire est un magnifique exemple de cet empiètement administratif sur le territoire de nos libertés. Encore plus incongrue est l’idée de vouloir rendre les tests rapides payants puisque cela est un moyen détourné et parfaitement malhonnête de contraindre, surtout les plus modestes, à la vaccination. Que personne, notamment à gauche, ne s’élève contre cette discrimination qui consiste à vacciner gratuitement mais à rendre le contrôle payant, est tout simplement incroyable et jette une lumière crue sur cette pseudo gauche.

Que dire de la presse qui depuis des mois nous rend nostalgiques de l’époque de la PRAVDA, si ce n’est qu’elle a totalement perdu le sens critique qui doit animer tout journaliste méritant sa carte professionnelle ? Rien, comme souvent en période de crise la presse devient un accessoire du pouvoir lorsqu’elle en est lige et taillable.

En conclusion, veillons tous à notre santé, respectons scrupuleusement les règles de distanciation et l’hygiène des mains, en particulier dans les espaces publics. De même veillons à maintenir nos systèmes immunitaires au maximum de sorte que les formes graves de ce virus qui apparaît de plus en plus comme s’étant échappé d’un laboratoire du côté de Wuhan. C’est aussi un sujet sur lequel il faudra revenir, que cela leur plaise ou non.

Surtout veillons à ce que personne ne puisse porter atteinte à nos libertés, elles seules méritent notre mobilisation. Les dirigeants politiques passent et disparaissent, nos libertés sont éternelles.

Lien permanent 23 commentaires

Commentaires

  • Des chercheurs israéliens estiment que le nombre de décès dus au coronavirus dans le monde est sous-estimé. Les travaux de scientifiques de l’Université hébraïque de Jérusalem, publiés dans la revue eLife , concluent que le nombre de décès est sous-estimé d’au moins un million.

    Read more https://infos-israel.news/des-chercheurs-israeliens-estiment-que-le-nombre-de-deces-dus-au-coronavirus-dans-le-monde-est-sous-estime/


    Read more https://infos-israel.news/des-chercheurs-israeliens-estiment-que-le-nombre-de-deces-dus-au-coronavirus-dans-le-monde-est-sous-estime/

  • Tout ce qui vient de ce pays est sujet à caution. La question qui se pose à toute personne curieuse est de connaître les liens cachés qui pourraient lier cette université au lobby de la pharma. Notamment la firme qui produit ce vaccin.
    Pour l'heure votre remarque n'enlève rien à la pertinence du propos de M. Dimier qui, une fois de plus, nous propose une réflexion de fond, dénuée de toute notion mercantile selon son habitude. Merci à lui.

  • Ce qui pose surtout problème, c'est sous-entendu dans cette note, c'est le rôle plus que trouble qu'entretient cette administration et le milieu des assureurs maladie avec la consentement de fait du conseiller fédéral en charge de la santé.
    Certains, certainement mal pensants, y voient la raison qui a conduit la droite proche de ce lobby à préférer ce candidat à M. Maillard, le vrai socialiste.
    Il semble évident, après quelques années de mutisme de celui qui a été élu grâce à l'apport massif de voix des représentants dudit lobby au sein de l'Assemblée fédérale, que ces "mal pensants" n'ont peut-être pas tort. Ils ont simplement été lucides un peu trop tôt. Ou alors, autre hypothèse, cette élection nous montre les limites du système actuel de la cooptation. Un gouvernant n'a de légitimité que s'il tient son mandat d'un vote populaire.
    En tout cas ce qui semble se dessiner, avec des déclarations perfides émanant du conseil fédéral, n'est guère réjouissant du point de vue du respect de nos libertés. D'ailleurs, si la gauche que vous mentionnez ne régit pas c'est qu'elle ne veut pas mettre en péril le responsable de la santé. C'est effectivement une pseudo gauche qui, une fois de plus, se montre plus opportuniste que fidèle aux engagements électoraux qu'elle prend à l'occasion des élections.
    C'est d'ailleurs ce qui, de manière générale, pose la question de la crédibilité de l'ensemble des élus fédéraux.

  • M. Frenkel : vous relatez : "Des chercheurs israéliens estiment". Une estimation n'est pas une preuve médicale, autrement dit une étude sur le terrain des origines de morts. Par exemple, la situation globale a aussi augmenté la famine, cause d'affaiblissement immunitaire: https://www.tdg.ch/covid-climat-conflits-la-faim-dans-le-monde-a-ete-ravageuse-en-2020-279300846308

    Avec quels critères ces "chercheurs" ont-ils évalué la mortalité?
    https://reseauinternational.net/une-etude-serieuse-sur-la-mortalite-due-au-coronavirus-un-interview-avec-amar-goudjil/

    D'autre part, les Israéliens se débattent actuellement avec la crise :
    https://www.jim.fr/medecine/actualites/pro_societe/e-docs/ces_donnees_peu_rassurantes_venues_disrael_188600/document_actu_pro.phtml
    alors pourquoi leurs chercheurs s'occupent-ils à faire des estimations?

    Il vaudrait aussi mieux qu'ils réfléchissent ä "une étude sérieuse sur la mortalité due au coronavirus – Un interview avec Amar Goudjil
    https://www.francesoir.fr/videos-les-debriefings/israel-yativ-seligmann-juin-2021

    En outre, un constat qui fait frémir et mérite des études approfondies : https://www.francesoir.fr/videos-les-debriefings/israel-yativ-seligmann-juin-2021
    Israël – Dr Seligmann et Haim Yativ : « La mortalité infantile augmente avec la vaccination »

  • G. Minterroge : en suivant votre raisonnement, cessons donc de présenter aux écoles le carnet de vaccination (polio, variole, etc), car cela est lié au lobby de la pharma... Au lieu de remercier les pharmas pour nous mettre à disposition un vaccin, vous les pourfendez. En faites-vous de même avec les médecins qui demandent des honoraires pour vous faire soigner ?

  • Pourquoi les autorités sanitaires et politiques ont-elles attendu si longtemps avant de communiquer ?

    Le Covid-19 n'a pas pointé le bout de son nez en mars 2020 puisque les premières lignes dans les journaux dataient de novembre 2019 voire septembre et octobre ...

  • Monsieur Frenkel, la bonne vieille méthode du mélange des genre pour noyer le poisson!
    Les vaccins que vous mentionnez sont d'une part efficaces à 100% et sans effets secondaires majeurs, notamment la mort du vacciné, contrairement à ceux mis sur le marché sans respecter les vérifications usuelles.
    Par ailleurs, les vaccins de votre contre exemple ne nécessitent qu'une injection est restent actifs pendant des années.
    Pour quelles raisons valables les pouvoirs publics n'ont-ils pas confié la vaccination aux médecins traitants?
    Pour protéger les assureurs maladie?
    Soyez sérieux et aller protéger vos "amis" ailleurs.

  • M. Frankel pourrait ne pas oublier qu'en Suisse il n'existe aucune obligation vaccinale infantile. De plus, on ne trouve pas sur le marché de vaccin contre la variole.

  • Poggia dans GHI :

    "L’important sera aussi de rappeler que les vaccins en Suisse sont reconnus mondialement pour offrir la meilleure protection, de l’ordre de 90-95%, y compris contre les nouveaux variants. Certes le risque zéro n’existe pas, mais entre un risque de 5-10% ou de 100%, il n’y a pas à hésiter."

    Cet homme est dépassé puisqu'il ignore la baisse d'efficacité face au variant delta ainsi que la baisse d'efficacité quelque mois après la vaccination. Loin de moi de dire que ce vaccin est inefficace. Cependant ce n'est pas en ignorant la réalité et en diffusant des informations erronées parce que dépassées qu'on arrivera à quelque chose de satisfaisant.

  • G.M'interroge : Si je comprends bien vous préférez ne pas avoir d'effets secondaires majeurs et prendre le risque de trépasser. Libre à vous, mais vous ne pouvez l'imposer aux autres.

  • La Suisse a acheté 32 millions de doses de vaccins pour une population de 8 millions d'habitants, y compris les bébés et les malades qui sont guéris. cela sent la corruption à plein nez, de même que le refus du vaccin russe pourtant moins cher et qui lui a prouvé son efficacité à Saint Marin.

  • Mort de rire. A force de vouloir faire vacciner toute la planète, Monsieur Frenkel va finir par être à court de seringues, mais il ne sera plus là quand on ne parlera plus que des morts et des effets secondaires graves provoqués par cette hystérie vaccinale.

  • "Je pense que M. Frenkel ne lit pas correctement notre langue et tente de m'itimider suite au commentaire de Tony en prétendant qu'il le menace alors que, tout simplement, ce que veut dire Tony c'est que ce brave M.Frenkel sera forcéement absent des commentaires lorsque la presse, au lieu de parler des personnes testées positives au COVID, parlera des morts puisqu'ils sont marginaux en comparaison des personnes testées positive ou encore des effets secondaires de ces vaccins dont on s'obstine à ne pas vouloir voir la dangerosité. Je regrette d'avoir à intervenir sur mon blog suite à une interprétation manifestement erronée d'un commentaire de lecteur.

    Ce commentaire de "Tony" ne me semble pourtant pas sujet à interprétation tant sa portée est claire pour quiconque parle correctement notre langue.

    Dans le cas contraire prétendre que ce commentaire constitue un menace contre sa personne est tout simplement une affabulation ou de totale mauvaise foi.

    ABE Patrick Dimier

  • La politique du Conseil d'Etat est erronnée. Tout le personnel doit être testé. Il n'est nullement étabi que les vaccinés ne soient pas contaminateurs. Selon les résultats israelien ils ne sont que deux fois moins porteur et, lorsqu'ils sont porteurs, ils sont tout aussi contaminateur. Il n'y a que dans le canton de Vaud (au vu de l'étude Duperrex méthodologiquement erronée), que cela ne soit pas le cas.

    Mais peut-être que le Conseil d'Etat vise avant tout la contrainte vaccinale ?

    Quant à mettre les sanctions pénales en avant, comme le CE l'a fait dans son communiqué, cela est contre-productif.

    Que fait-on des patients ambulatoires au sein de l'hôpital ? Ils ne sont pas visiteurs. L'obligation ne s'applique pas à eux. Comment les identifie-t'on ?

    Réglementation bâclée qui invoque l'urgence pour pouvoir être édictée. Que fait donc le Grand Conseil ?

  • Contre un virus il n'y a qu'un remède/prévention : c'est d'être confronté au virus, soit à lui même, donc de tomber malade (avec les risques, y-c la fin extrême), soit à une forme "déguisée ou amoindrie", c'est le vaccin. Donc soit on accepte de tomber malade soit on se fait vacciner ! C'est pourtant simple.
    Tout le reste n'est que litérature.
    Pour l'obligation vaccinale, elle est pour moi évidente pour le personnel soignant tant il est anormal de prendre le risque de contaminer, donc de tuer à l'hôpital même.

  • Que fait ont des donneurs de sang ? Personne n'en sait rien. Pas envie de montrer patte blanche à un cerbère. Rendez-vous annulé.

  • Comme votre grand copain PD, votre conception de la liberté d’expressions a visiblement quelques fâcheuses limites…..

    Dire que suis surpris serait mentir.

    Mais bon l’important c’est que vous vous sentiez tellement supérieur à la plèbe, non ?

  • Monsieur Dimier, de passage ici je trouve un dernier résistant.
    J'espère que vous êtes conscient du fait que vos jours sur ces blogs sont comptés.
    Eh oui, faudra s'y faire, il n'est plus possible de trouver de l'information crédible puisque tout discours qui remet en question la version officielle est filté, évacué, censuré.
    Je reprends les dernières phrases d'un discours du Docteur Pascal Sacré qui en dit long sur la responsabilité de chacun.

    "L’humanité est réellement en danger aujourd’hui, pas en raison de ce que la plupart des gens croient.

    Pas en raison d’un virus.

    En raison de la psychopathie cynique de quelques-uns, de la Foi aveugle de certains, de la croyance basée sur la tromperie d’un grand nombre et de la passivité spectatrice de la majorité.

    Quelle que soit la catégorie dans laquelle vous êtes, vous serez responsables du destin de l’humanité.

    Vous pouvez encore agir, choisir.

    Dr Pascal Sacré

    30 juillet 2021"

  • Cher Diego, êtes vous comme votre trépassé homonyme animé par la main de dieu pour parvenir à atteindre le but adverse?
    A vous lire on pourrait le croire.
    Pour l'heure vous n'avez plus accès à publication sur ce blog. Il est destiné à ceux qui veulent rester des libres penseurs et veulent accéder à de l'information neutre. Force est de constater que tel n'est pas le cas et que ceux qui verrouillent cette information peuvent compter sur une armée de Trolls pour les conforter dans leur dérive anti démocratique.
    Ainsi va la vie et comme disent les bretons, ce n'est pas en tapant sur le tête du crabe que tu le fais marcher droit!

  • Voici les chiffres pour Saint-Marin dont la population a été vaccinée avec le vaccin russe:

    https://coronavirus.politologue.com/coronavirus-saint-marin.SM

    Aucun dècès depuis la fin du mois d'avril (voir la source mentionnée plus bas).

    Alors que Saint-Marin figure encore en 7me position dans la liste des taux de décès par 100.000 habitants.

    https://coronavirus.politologue.com/100k-habitants/

    Pour comprendre ce qui s'est passé:

    "San Marino startete als letztes Land Europas die Impfkampagne, seit dem 25. Februar 2021 wird mit Sputnik V geimpft. Ursprünglich sollte der Kleinstaat von Italien mit Impfstoffen mitversogt werden. Aber die Lieferungen blieben aus.[14] Bereits Mitte April hatte San Marino eine der höchsten Impfquoten Europas."

    Source:
    https://de.wikipedia.org/wiki/COVID-19-Pandemie_in_San_Marino

    J'accuse les autorités suisses et unionistes européistes de mettre en danger la santé de leurs populations. Et ce n'est pas seulement de l'incompétence.

  • Credit sur les avis de l'OFSP? Moi je répondrais ZERO. C'est mon sentiment depuis le tout début de la pseudo épidémie.
    L'OFSP. le Conseil Fédéral et la Taskforce, les trois entités dit autorités, ont une mission à remplir pour tiers tout puissants, plus grands et plus fort que dieu, plus redoutables que les démons. Parce qu'il s'agit de psychopathes et de sociopathes comme l'a souligné Pascal Sacré (merci Monsieur Jenni de le rappeler à notre souvenir, tant le harcèlement nous fait perdre les neurones)

    Le problème. n'est pas le virus, ni l'épidémie, Covid a toujours été et sera toujours endémique partout sur la planète, et particulièrement cyclique dans l'émisphère nord. Dans celui du sud, d'autres calamités virales, microbiennes et parasitaires sont aussi endémiques et nous ne nous en étions pas tellement préoccupés.

    Le problème est ailleurs. j'ai publié le lien sur le blog du Pr Suzette Sandoz, je remets le lien ici, parce que cette fraude et cette escroquerie est tellement immense qu'on ne peut plus ne pas voir.

    https://lilianeheldkhawam.com/2021/08/09/jusquou-va-linfluence-de-la-firme-mckinsey-en-france-dans-la-promotion-du-vaccin-et-de-la-mise-en-place-du-pass/

    Comme quoi, le commerce, le marketing, les gros sous, Le gros pouvoir intéressent ceux qui en ont déjà, ceux qui ont les moyens de faire plier la plèbe sans être élus, particulièrement ceux qui sont déjà immensément riches à devenir malades et ceux déjà au pouvoir d'un pays à devenir toujours plus puissants pour en mettre plein la vue auprès des leurs, de leurs partis politiques et auprès de leurs adversaires. Ce besoin d'être plus qu'inutile aboutit finalement à la prédation gratuite. Assurément, c'est l'étiologie d'un pathos. C'est la bascule vers la destruction. C'est Neron qui fit mettre le feu à Rome.
    Le lutte d'influences, le clientélisme format mondial, les allers et retours d'ascenseurs, se font aujourd'hui loin au-dessus de nos pauvres parlements cantonaux, ils se font à un niveau stratosphérique et planétaire.

    Mais non! C'est malpensant d'y voir des conflits d'intérêt. Il n'y a que des intérêts tout court tout simple. Et puis, il faut aimer être riches. Il faut aimer être puissants. Il faut aimer dominer.

    Et puis... Le virus lui-même, à quoi ressemble-t-il? Qui l'a déjà vu? Existe-t-il?
    Un modèle 3D? Un patchwork avec des ciseaux? Un montage en chaînette? Une fiction?
    Pourquoi n'ont ils pas prélevé la bestiole sur les malades et les morts pour savoir si c'est vraiment ce spécimen qui tue?

    https://www.globalresearch.ca/does-the-virus-exist-the-sars-cov-2-has-not-been-isolated-biggest-fraud-in-medical-history/5752066

    Voilà deux petites briques apportées par ces auteurs. A nous d'en faire quelque chose avec le peu de matière grise qu'il nous reste encore après deux ans de lessivage quotidien.

    Au passage, remercions notre chercheuse Liliane Held Khawam pour son magnifique travail, comme toujours, Un travail de titan aux qualités incontestables, avec une éthique irréprochable.

  • Permettez moi de vous communiquer cette lecture qui m'a convaincue que Covid est une saga de la fraude.

    Par ailleurs, si la médecine suisse voulais se lancer dans les investigations pour traquer ce virus, des labos performants, la Suisse en est largement dotée et du personnel performant aussi, Des labos universitaires et de recherche, nous en avons aussi au vu des grandes firmes pharmaceutiques et des grandes industries chimiques et biochimiques domiciliées sur notre territoire comme premiers clients.

    Mais voilà on ne le veut pas! En deux ans, on s'est contenté de terroriser les gens et de dépenser leur argent, sans compter.
    Quel misérable programme! Pas très créatif!

    Quand Sir Berset déclarait que la Suisse, précisément le Valais, pourrait héberger un labo de pathogènes 4, c'est que nous semblons être bien équipés pour faire le travail de mandarins et de fournisseurs et que nous possédons, sans doute déjà, une belle collection de matériels pathogènes qui va nous servir dans la course commerciale des chimères à façon ou prêtes à l'utilisation.

    https://www.globalresearch.ca/statement-virus-isolation-sovi/5752738

  • Voici un "missile" qui sépare irrémissiblement le Bon Vin de l'ivresse (à lire sans modération et à sauvegarder avant que ça disparaisse... par hasard):

    https://bit.ly/3yFe33d

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel