R E V E I L L O N S - N O U S - Page 11

  • Le deal et la mort

    Il en va des politiciens comme des scientifiques, l’idée de l’absurde les freine alors que c’est celle de l'hérésie qui constitue le seul empêchement réel. Les visionnaires ne s’arrêtent jamais pour la bonne et simple raison que leur pensée n’est pas encombrées par le politiquement correct qui conduit inexorablement à l’échec ou à la niaiserie.

     

    Lire la suite

    Lien permanent 3 commentaires
  • LA CIGALE ET LA FOURMI

     

     

    LA CIGALE ET LA FOURMI (version 2009)

    VERSION ANGLAISE
    La fourmi travaille dur tout l'été dans la canicule du Luberon.
    Elle construit sa maison et prépare ses provisions pour l'hiver.
    La cigale pense que la fourmi est stupide, elle rit, danse et joue tout l'été.
    Une fois l'hiver venu, la fourmi est au chaud et bien nourrie.
    La cigale grelottante de froid n'a ni nourriture ni abri et meurt de froid.
    FIN

    Lire la suite

    Lien permanent 3 commentaires
  • INDEPENDANCE No 4

    Ainsi va la Suisse, elle se défait avec le même délice qu’elle s’est faite, lentement mais sûrement !

     

    Ce pays est le sanctuaire de l’incompétence portée au pinacle du pouvoir.

    Lire la suite

    Lien permanent 6 commentaires
  • INDEPENDANCE No3

    Chaque jour  le pouvoir fédéral fourni son lot de déception . Chaque jour un peu plus on sent bien que l’équipe qui prétend gouverner ce pays nous prépare plus une répétition de Marignan que de la victoire de Morat.

    Lire la suite

    Lien permanent 2 commentaires
  • LA SUISSE INVITEE D’HONNEUR AU DINER DE CONS

     

    Le week-end a été inventé pour permettre de se reposer. Les déclarations et ou grands messes politiques d’hier nous montrent qu’il y a des stakhanovistes de la bévue politique qui ne se reposent jamais.

    Lire la suite

    Lien permanent 6 commentaires
  • INDEPENDANCE GENEVOISE No2

    Voilà la réponse de la justice, celle qu’une bande de sinistres imbéciles ont cru opportun de ne pas attendre.

     

    LES JUGES FEDERAUX ONT INTERDIT LA COMMUNICATION DE CES NOMS. PASSER OUTRE CONSTITUE UNE NEGATION DE L'ETAT DE DROIT!

     

    Lorsque des individus, détenant des pouvoirs aussi gigantesques que ceux qui dirigent la FINMA, prennent la liberté de ne pas respecter le droit de leur propre pays, ils en deviennent ipso facto LES ENNEMIS PUBLICS.

    Lire la suite

    Lien permanent 15 commentaires
  • L’INDEPENDANCE GENEVOISE

    Très honnêtement je ne pensais pas, 20 ans après avoir lancé le projet de l’indépendance genevoise, qu’un jour il pourrait refaire surface avec quelque chance de succès.

     

    Le plus amusant est que cette opportunité nous serait fournie par les gnomes de la LIMMAT assistés dans leur tâche de démolition par sept stroumpfs apeurés par  Gargamel et son corbeau ravageur.

    Lire la suite

    Lien permanent 9 commentaires
  • L'intégration remède de la désintégration

    école.jpgLe Mouvement Citoyens Genevois vient de déposer un projet de loi visant à faire de l’intégration une source de réussite du système scolaire genevois et non pas une spirale de l’échec comme c’est le cas actuellement.

    Ce matin sur les ondes de Radio-Cité, le responsable de l’enseignement public genevois, Charles Beer, a montré les limites de sa maitrise du sujet. Sans aucun argument pertinent, il s’est livré à une campagne de dénigrement indigne d’un ministre. A fortiori pour lui dont les moyens de propagande ont été jugés illicites par un tribunal, causant des dépenses inutiles à la collectivité et portant une grave atteinte au principe de loyauté de l’information gouvernementale.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Politique 5 commentaires
  • HOLD-UP REUSSI

    Au Risque d’être accusé d’avoir une guerre de retard par Pascal Décaillet, je souhaite revenir sur le vote du week-end dernier. Non point sous l’angle du OUI et/ou du NON, mais en ce qu’il contient de perte de la souveraineté du Peuple .

    Le résultat est ce qu’il est, le Peuple à toujours raison.  il est non seulement vain d’y revenir mais c’est inutile.

    Vox populi vox dei, c’est simple, c’est clair, c’est impératif. Il n’y a que quelques marxistes attardés pour le contester et dans leur sillage quelques uluberlus qui prétendre dire au Peuple ce qu’est son Droit. Le Suverain de Nidwald l'appris à ses dépens.

    Lire la suite

    Lien permanent 2 commentaires
  • BILAN DES PREMIERES ESCARMOUCHES

    24h après on se remémore cette première plénière de travail avec non point la satisfaction d’avoir vu le règlement de la Constituante passer un excellent baptême du feu, mais quelque circonspection.

     

    La première est d’avoir été, pour la première fois confronté à la réalité non pas politique mais des politiques, avec leurs réflexes de survie et leur capacité au double langage sous les airs les plus sincères.

     

    Certains n’ont manifestement pas compris que cette Assemblée n’est pas un Grand Conseil bis, malgré les propos de constituants pourtant plutôt fins au niveau des raisonnements.

     

    La seconde est le principal enseignement de cette journée qui est tout autre, le marché de dupe de l’alliance bourgeoise qui s’est faite avoir !

    Lire la suite

    Lien permanent 4 commentaires
  • HOMMAGE A ALBERT GALLATIN

    Ceux qui parcourent la Vieille Ville connaissent plaque commémorative posée sur la façade d’une maison de la rue des Granges. Elle marque la maison natale de l’une des plus grandes figures de l’Histoire américaine, Albert Gallatin. Même si le texte de cette plaque va certainement au-delà de la réalité, Gallatin n’ayant pas été le « principal rédacteur » de la Constitution américaine.

     

    En revanche il a été un grand serviteur de l’Etat américain en sa qualité de Secrétaire au Trésor. D’abord sous Thomas Jefferson puis sous James Madison. Il est même le Secrétaire au Trésor qui a le plus marqué l’histoire américaine. C’est en effet Gallatin qui tient toujours le record de longévité à cette place de 1801 à 1814 !.

    Lire la suite

    Lien permanent 2 commentaires
  • COLOVREX & REGIO GENEVENSIS

    zones_franches.jpgLe récent article paru dans la TG à propos du transfert de la zone industrielle de LA PRAILLE ne m’est pas apparue  aussi enthousiasmante que ça. Mais à y réfléchir et à pousser la réflexion plus loin, c'est-à-dire dans le sens de mon billet précédent sur la Genève de 2030 et la Regio Genevensis , l’idée de Monsieur Charles Pictet, s’inscrit parfaitement dans la continuité de la négociation conduite par son aïeul sur les zones franches.

     

    Lire la suite

    Lien permanent 7 commentaires
  • GENEVE 2030

    La projection qui nous prédit une métropole genevoise de l’ordre du million  d’habitants à l’horizon 2030 n’a rien de choquant et doit même se situer dans la partie basse de la projection, le haut  de cette fourchette devant se situer plutôt aux environs de 1'500'000.

    Pour mieux cerner les contours de cette prévisions il convient effectivement de déterminer sur quelles base juridiques internationales et va s’appuyer tant il est vrai que le seul territoire Genevois ne souffrait pas à une telle augmentation, à moins bien entendu de condamner la quasi-totalité des terres cultivables.

    En matière de coopération transfrontalière les outils juridiques connus des parties (Genève/Suisse – France/Europe) sont les suivants :

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Genève, Région 7 commentaires
  • Les réformes qui déforment

    Beer3.jpgFidèles à une idéologie qui ne fait même plus recette au pays de l’oncle Mao, le locataire du Département de l’instruction publique et sa joyeuse bande d’illuminés, persistent à vouloir envoyer l’école genevoise au fond du classement comparatif PISA. Comme la tour du même lieu, cette idéologie penche manifestement du mauvais côté et, bien qu’elle nous coûte le lard du chat, elle n’offre pas de plat de résistance digne de ce nom à nos chères « têtes blondes ».

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Formation 11 commentaires
  • Ils ont franchi le Rubicon

    Quelle mouche a bien pu piquer le clan des « blanches neiges » libérales pour rééditer l’exploit de Vernier, à savoir voler au secours des verts et des socialistes par le biais d’une procédure judiciaire.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Genève, Politique 11 commentaires
  • Déclaration du Groupe MCG-CHANGER GENEVE


    Madame la Présidente, Monsieur le Président du Conseil d’Etat, chers Collègues,

     


    Tous les grands rédacteurs de constitution ont eu une vision du monde et une espérance pour l’humanité et leur communauté. La constitution de 1847 était imprégnée de l’esprit des Lumières et de la certitude que la connaissance libèrera les hommes de l’ignorance et de la tyrannie. Les grandes tragédies du XXe siècle nous ont appris à être moins optimistes et, surtout, que nos connaissances peuvent apporter autant de biens que de maux, et qu’il dépend de l’usage qu’on en fait pour qu’elles asservissent la société humaine et détruise la nature ou qu’elles améliorent l’une et l’autre.

     


    Nous sommes les délégués du peuple Souverain pour rédiger une constitution qui sera l’expression de toutes les raisons positives que nous avons de vivre ensemble.

    Nous ne serons, dans cette tâche, soumis qu’à notre conscience et à notre sens du devoir.

     

    Mais nous n’oublierons pas que nous nous inscrivons dans une histoire qui nous a légué les principes de la souveraineté du peuple et de la démocratie participative. Et que c’est là l’essence même de notre vie publique.

     

    Ce sont ces principes qui nous ont permis d’intégrer dans nos murs, sans heurts et sans conflits majeurs, des générations d’hommes et de femmes venant de tous les horizons du monde et qui font de notre République le lieu où la diversité peut vraiment devenir une richesse.

     

    Parmi nous, ici dans cette salle, se trouvent de nombreuses personnes qui proviennent d’une immigration plus où moins récente. Nous ne partageons pas nécessairement une histoire commune, une ethnie commune ni même une religion commune, et pourtant nous avons tous le désir de vivre ensemble et d’œuvrer pour le bien commun, parce que nous partageons des institutions dans lesquels nous nous reconnaissons.

     

    Nous ne briserons pas ce cadre. Mais nous réaffirmerons notre volonté de renforcer notre indépendance à l’égard de toute structure qui ne nous garantirait pas les droits inhérents à une démocratie participative et à la souveraineté du peuple de Genève.

    Nous éviterons le piège de croire, comme d’autres avant nous, qu’une constitution peut déléguer des libertés et des droits, car le peuple Souverain a toutes les libertés et il a tous les droits, et ce serait lui faire offense que de lui en octroyer, comme un appât pour mieux le museler ensuite.

     

    En revanche, nous serons attentifs à lui rappeler que la liberté ne va pas sans la responsabilité et qu’il ne peut en user dans le mépris d’autrui et celui de la nature. Nous lui rappellerons aussi que nous ne pouvons vivre ensemble sans accorder notre protection aux plus faibles d’entre nous.

     

    Pestalozzi ne disait-il pas : "Devenez hommes afin de pouvoir à nouveau devenir citoyens, afin de pouvoir à nouveau devenir Etats".

    Notre avenir dépend tout entier de l’éducation que nous saurons donner aux générations qui nous suivent. Une fausse interprétation de la liberté peut avoir pour conséquence de nous priver de principes et de normes.

    Cette nouvelle constitution devra nous inciter à éduquer nos enfants afin qu’ils deviennent des citoyens dédiant leur intelligence à l’amélioration de la société, dans une culture du respect.

     

    Enfin, nous dirons que nos acquis n’ont de sens que s’ils respectent le droit des générations futures à vivre en paix dans un environnement sain, que seul est libre celui qui peut user de sa liberté et que la force d’une communauté démocratique se mesure au bien-être qu’elle peut offrir aux plus faibles de ses membres.

     

    Marie-Thérèse Engelberts, Membre du Bureau Provisoire

     

    Franck Ferrier

     

    Yves-Patrick Delachaux

     

    Patrick-E. Dimier , Chef de groupe

     

    Lien permanent 8 commentaires
  • L’AMERIQUE PEUT TOUJOURS

    Tout l’espoir et la puissance de l’Amérique des Pères Fondateurs de la première démocratie du mondese résume à la fois dans l’élection de son 44ème Président et dans le slogan du vainqueur, Barack OBAMA, « YES WE CAN ».

     

    Voir et entendre à chaud le magistral discours qu’il a adressé à la nation toute entière, depuis son fief de Chicago, en est la concrétisation.

     

    Nous avons été beaucoup à souffrir de l’Amérique de M. Bush car, pour ceux qui connaissent,  aiment et soutiennent  L'Amérique des libertés, ce président a été une terrible déception. En 8 ans seulement, il nous a montré que la plus ancienne des démocraties pouvait basculer dans le repli sur elle-même et conduire une guerre injustifiable. Cette leçon ne dois jamais quitter l'esprit  de ceux qui mettent l^éthique au coeur du débat politique.

     

    Le discours du nouveau Président prouven que désormais l’esprit qui a fondé cette nation, celui de l’effort conjugué avec la solidarité, est de retour à Washington.

    Bien plus non seulement M. Obama n’a rien caché des enjeux mais encore en a-t-il clairement défini la difficulté et la durée. Sans promesse excessive mais avec la force et la puissance de la sincérité, il a redonné espoir au monde entier de voir revenir les Etats-Unis dans le concert des Nations, non pas en soliste maladroit, mais comme l’un des composants indispensable à l’équilibre de l’orchestre.

     

    Nous devons tous nous réjouir de cette élection et dire à  M. OBAMA « IF YOU CAN, WE HOPE » et que le projet dont il a dessiné les contours soit bien celui que cette Amérique restaurée mettra en œuvre.

     

    C’est aussi l’occasion pour les Genevois d’être fiers de la contribution majeure de leur compatriote, Albert Gallatin, à la construction de cette démocratie, et plus particulièrement son expression écrite, la Constitution.

     

    Que l’esprit de ce grand Homme puisse souffler sur la future Constituante et nous permette de trouver la voie conduisant à un texte aussi parfait, concis et ouvert !

    Lien permanent 9 commentaires
  • les Constituants doivent prêter serment?

    ET SI NOUS PRÊTIONS SERMENT SUR LA DECLARATION DES DROITS DE L’HOMME

     

     

     

    Notre époque traverse une très grave crise de valeurs. Le krach boursier est là pour nous le rappeler de manière à la fois douloureuse et réelle, puisqu’elle frappera tout un chacun directement ou indirectement par ses conséquences économiques. Nous ne sommes pas face à une simple crise de « golden boys » mais plongés dans une profonde remise en question des valeurs sociétales. Que vaut le travail, que vaut une maison, que valent les économies accumulées, parfois avec difficultés, sur un carnet d’épargne ?

    Dans ce contexte pratique et non pas théorique, il est essentiel de définir les valeurs communes de notre société.

     

    Le 19 octobre le souverain a élu une Assemblée chargée de rédiger une nouvelle constitution, texte fondamental pour notre démocratie. Cette Constituante n’échappera pas à la question centrale qui est d’affirmer des valeurs fortes pour la République et chacun d’entre nous.

     

    Dans ce contexte, il n’est tout simplement pas possible de penser pouvoir faire l’économie d’une prestation de serment.

    Vu l’état actuel de destruction massive des valeurs, se pose donc la question de savoir sur quoi en fonder de nouvelles tout aussi indispensables, qui doivent trouver leurs racines dans notre civilisation.

     

    On ne peut pas créer quelque chose de solide ex-nihilo, c'est-à-dire à partir de rien, sur du vent. Nous devons retrouver nos fondamentaux pour construire le bien-vivre ensemble sur des fondations solides.

     

    Dans le passé, le choix traditionnel était la Bible, texte fondateur de notre civilisation judéo-chrétienne. Certains régimes dévoyés ont imposé le serment envers un guide fantoche. Dans notre cas, nous ne sommes pas, jusqu’à preuve du contraire, dans un régime totalitaire. Heureusement, cela écarte toute prestation de serment envers le gouvernement. Par ailleurs, la composition actuelle de l’Assemblée constituante nous rappelle que la  société genevoise est composée autant de croyants que de non-croyants ce qui rend impossible la prestation de serment sur un texte qui ne serait reconnu que par une partie des élus.

     

    Quelle alternative alors ? Le décalogue, ou Les Dix Commandements, pourrait se révéler un texte de convergence qui satisferait chacun, ne serait-ce que parce qu’il commence par la célèbre injonction « tu ne tueras point ».

     

    Toutefois on peut estimer que l’esprit des dix commandements a été, pour l’essentiel, repris par la déclaration universelle des droits de l’homme de l’ONU ratifiée le 10 décembre  1948.

     

    Il s’agit d’un texte fédérateur qui peut réunir les 80 Constituants et permettre à la fois l’affirmation de valeurs essentielles tout en rendant hommage à la Genève capitale mondiale des Droits de l’Homme ainsi qu’à Henri Dunant et Elie Ducommun, tous deux Genevois et prix Nobel de la Paix.

    Lien permanent Catégories : Genève 4 commentaires
  • LES CHIFFRES SONT TETUS

    Au lendemain de l’élection à la Constituante, tout le monde politique, en particulier du côté des gros bras de l’échiquier local se sont félicités de leurs résultats.

     

    Il me semble donc nécessaire de rappeler quelques chiffres pour permettre la comparaison entre deux consultations équivalentes celle du National du 21 octobre  2007 et celle 19 octobre 2008.

     

    TOTAL DES BULLETINS                         28/10/2007                                         19/10/2008

     

     

    LES VERTS                                       17'064                                                8'093  

     

    RADICAUX                                         7'478                                                5'137              

     

    LIBERAUX                                        14'719                                                9'819  

     

    SOCIALISTES                                  18'502                                                8’886

     

    SOLIDARITES                                    4'255                                                3’466

     

    COMMUNISTES & Co                      2'372                                                1’077

     

    UDC                                                   20'917                                                5’668

     

    MCG                                                   2'409                                                3’188

     

     

     

    Ce petit tableau permet à chacun de constater qu’il n’y a qu’une seule formation ayant participé aux deux consultations qui progresse c’est le MCG.

     

    Ce résultat est excellent, compte tenu de la faible notoriété des personnalités présentes sur notre liste. Il est en tout très encourageant pour nous et nous veillerons à ce que notre groupe réponde aux attentes de celles et ceux qui nous ont fait confiance.

     

    Contrairement à d’autres qui nous ont montré, dès dimanche soir, qu’ils abordaient le sujet le couteau de la revendication entre les dents, nous avons l’esprit totalement ouvert et nous sommes prêts à discuter de tous les sujets qui seront abordés avec une préoccupation en tête, faire progresser les libertés là où elles sont grignotées et les défendre là où le système et là où elles sont en péril.

     

    Il n’est de société démocratique qu’autour de libertés et de responsabilités individuelles fortes et clairement établies. La prospérité de chacun reste la meilleure réponse à la pauvreté, à condition qu’elle se fonde sur une solidarité active.

     

    Les élus du MCG Mouvement Changer Genève  vous tiendront régulièrement informés et sont tout à fait prêts à être les relais de celles et ceux qui, attachés aux mêmes valeurs qu’eux, n’ont pas trouvé grâce auprès du Souverain.

     

    Au nom de mes colistiers et de moi-même, je tiens à remercier toutes celles et ceux qui nous ont fait confiance.

     

    Cordialement,

    Patrick-E. DIMIER

    Lien permanent 11 commentaires
  • LE TRAVAIL COMMENCE AUJOURD’HUI

    C

     

    Permettez-moi avant toute autre considération de remercier très chaleureusement celles et ceux qui nous ont fait l’honneur de leur confiance.

    Au lendemain de l’élection nous voilà au pied du mur et nous sommes tous contraints de vous soumettre, d’ici à 2012, un projet de Constitution qui saura rassembler vos espérances.

     

    Au-delà des grandes intentions et des poncifs, il va falloir trouver des lignes directrices afin de construire, par-dessus nos divergences et dans le respect mutuel, une constitution qui soit digne de la confiance que les Genevois ont placée en nous.

     

    Le Souverain a décidé de placer la No 9MCG en position de pivot. C’est une lourde responsabilité que celle-ci et c’est donc avec un soin tout particulier que nous apporterons notre pierre à la construction de l’édifice constitutionnel qui régira, pour de nombreuses décennies, notre République.

     

    Nous nous réjouissons de commencer ce travail à la fois passionnant et délicat puisqu’il faudra aller à la recherche de consensus qui sont, en l’état et au vu de certaines déclarations, loin d’être acquis.

     

    Les élus MCG s’engagent à tenir les Genevois informés de leurs travaux, propositions et suggestions, notamment sous la forme de questionnement, afin que nos prises de position soient les plus proches de vos préoccupations.

     

    Je pense en particulier à quatre thèmes qui nous sont chers :

     

    1)      le droit à l’autodétermination, qui est fondamental pour tout Peuple Souverain.

    2)      le droit opposable au logement pour permettre aux Genevois qui le veulent d’habiter à Genève et non pas les contraindre à émigrer

    3)      l’initiative destitutive pour permettre aux Genevois de renvoyer un gouvernement qui ne respecterait pas ses engagements ou ne respecterait pas la loi.

    4)      Instaurer une réelle Cour des Comptes, totalement indépendante et sans attaches politiques, munie d’un pouvoir de coercition lorsqu’elle constate des irrégularités et les sanctionner en dehors de toute contingence politique.

     

    Au plaisir de vous lire ici ou sur notre site www.mouvementchangergeneve.ch

     

    A très bientôt, avec mes remerciements réitérés.

     

     

    Patrick-E. DIMIER    

     

    Lien permanent Catégories : Genève 5 commentaires